Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN

LILM, meuble et agencement durables pour une économie plus circulaire


Un intermédiaire de confiance entre clients et artisans...

Nous avons rencontré Anthony à Annecy, l'un des deux fondateurs de LILM le 29 novembre, jour du black Friday ! Ce qui permet de mettre en avant une consommation raisonnée, des produits durables, l’anti industriel source de gaspillage et de déchets.


| Publié le Vendredi 7 Février 2020 | |

L'équipe LILM au complet ©LILM - Alexandra Fraresse
L'équipe LILM au complet ©LILM - Alexandra Fraresse
LILM ?
C’est un acronyme qui vient d’un mouvement né au lendemain de La Terreur, pendant la Révolution, c’était Les Incroyables et Les Merveilleuses. Pour nous, les Incroyables et les Merveilleuses sont nos artisans. Après la Terreur, il s’agissait de rendre l’époque moins morose, ce fut le cas avec ce mouvement de libération et d’utopie.
 

Anthony Garcia / Cofondateur ©LILM - Alexandra Fraresse
Anthony Garcia / Cofondateur ©LILM - Alexandra Fraresse
C’est donc cet esprit de liberté et de créativité qu’on retrouve aujourd’hui avec LILM.
Le nom est court, il sonne bien et il intrigue, il pousse les gens à faire des recherches pour le comprendre et une sorte de story telling se fait de lui-même.

Aujourd’hui nous avons un bureau à Annecy, un à Aix-en-Provence et nous en ouvrons un à Bruxelles. Nous sommes tous connectés , l’important n’est pas le lieu où nous nous trouvons mais ce que nous faisons. Ce qui nous permet de recruter les meilleurs artisans en Auvergne-Rhône-Alpes, en PACA et de créer un réseau d’excellence.
Nous amplifions les possibilités des artisans et de ceux qui se reconvertissent dans l’artisanat en boostant leur business, en leur apportant de la visibilité.

LILM facilite les commandes de meubles sur-mesure et d’agencement en direct des ateliers. Nous leur proposons de faire un devis, de trouver des clients, de gérer toute une partie de la vente pour qu’ils puissent exercer au mieux leur activité en restant dans leur atelier : nous leur permettons de faire ce qu’ils font de mieux, créer, dans les meilleures conditions.
 

©LILM - Alexandra Fraresse
©LILM - Alexandra Fraresse
Plus que leur marque, nous mettons en avant leur savoir faire, leurs compétences, les matériaux travaillés. Le bois en constitue une partie importante ; certains travaillent le chêne, d’autres l’acajou…, d’autres encore toutes les essences. C’est à nous de comprendre les compétences de chacun, de créer un profil et de le mettre en correspondance avec un projet de client dans le but de développer des circuits courts.

Nous nous rencontrons aujourd’hui, c’est le black Friday, le symbole de la surconsommation, de la pollution due au transport des colis. Nous pratiquons l’inverse, nous voulons favoriser et faciliter l’achat à un artisan local.

Nous montrons que cette démarche a un coût accessible et nous en expliquons le prix.
Si vous achetez une table IKEA à 200 euros ou bien une table sur mesure  à 1500 euros créée par un artisan qui travaille avec LILM, vous avez d’un côté du jetable, qui participe à la déforestation en Roumanie ou en Asie en contribuant au marché illégal du bois, qui se monte à 13 milliards d’euros par an, et de l’autre côté vous avez un produit durable.
 

Mickaël Gros  / Cofondateur ©LILM - Alexandra Fraresse
Mickaël Gros / Cofondateur ©LILM - Alexandra Fraresse
On parle d’ailleurs de plus en plus de prix d’usage.
Qui rejoint la notion d’économie circulaire. Vous achetez un meuble fabriqué avec un bois sourcé en France, dans des forêts gérées durablement, vous allez l’utiliser bien plus longtemps que votre table IKEA en faux bois et vous pourrez éventuellement la transmettre ou la revendre un très bon prix mais personne n’hérite d’une table IKEA de son grand père !

Le meuble IKEA représente tout ce que nous combattons ; ce modèle industriel était peut-être utile il y a 50 ans, il ne correspond plus aux exigences actuelles, à l’économie circulaire qui dénonce les déchets engendrés par les meubles industriels, les emballages en carton, les nombreux intermédiaires dans la chaîne de valeur.
LILM propose un accès direct à l’atelier, qui est allé directement à la scierie, qui s’est fournie directement à la forêt. Nous avons donc un nombre d’étapes limité et exécuté par des acteurs attentifs à l’environnement.
 

Scéance de présentation ©LILM - Alexandra Fraresse
Scéance de présentation ©LILM - Alexandra Fraresse
Comment est né le concept de LILM ?
Avec l’arrivée d’une fille dans ma vie. Jusque là je voyageais beaucoup, je vivais seul. Mon appartement est devenu le nôtre et elle m’a fait comprendre qu’il serait bon de ranger tout le b….l accumulé entre le frigo et le mur. Je voulais du vrai bois mais je n’ai pas trouvé de meuble industriel qui fasse l’affaire. Je me suis rendu compte que d’autres personnes avaient le même problème. J’ai donc poussé la porte d’ateliers, je suis allé voir des artisans sur des salons et leur ai fait part de ma difficulté à les connaître, à les rencontrer parce qu’ils n’apparaissaient pas sur internet. Les choses se traitaient à distance, avec le versement d’un acompte à quelqu’un que je n’avais jamais rencontré.
 

Les Papeteries Factory Annecy ©LILM - Alexandra Fraresse
Les Papeteries Factory Annecy ©LILM - Alexandra Fraresse
LILM apporte de la fluidité et de la confiance, c’est ça ?
Nous sommes effectivement un tiers de confiance. LILM est un service qui apporte des projets ultra qualifiés aux ateliers et leur permet de gagner du temps au quotidien sur la partie commerciale.

Est-ce que votre démarche a une incidence sur la créativité ?
Nous avons parmi nos clients des architectes décorateurs qui sont bloqués par leurs propres réseaux. Ils recherchent souvent des artisans capables de travailler de manière différente, capables d’associer divers matériaux. Nos clients comptent aujourd’hui 30% de particuliers et 70% de professionnels ; ce sont essentiellement ces derniers qui développent la créativité et font appel à nous parfois pour la réalisation d’une pièce unique destinée à un client. Nos artisans sont d’excellents techniciens, des designers aussi. Ils pratiquent l’agencement, ce qui fait que nous travaillons beaucoup avec des bars, des restaurants, des boutiques qui ont des besoins très précis en matière de style.

Ce qui était jusqu’ici très compliqué devient fluide et facile grâce à LILM.CO, et toujours dans le respect de l’économie circulaire : des circuits courts, des matériaux sourcés, le moins d’intermédiaires possible, des réalisations durables.
 

Un mot des Partenaires Lilm

Anthony Garcia / Stéphane Thebaut / Mickaël Gros  ©LILM
Anthony Garcia / Stéphane Thebaut / Mickaël Gros ©LILM
Bruno, investisseur basé à Bruxelles :
J’ai beaucoup d’expérience dans le domaine des grosses structures mais je suis toujours extrêmement respectueux de jeunes qui se lancent avec énergie. Ils ont cependant besoin d’être aidés par toutes les personnes d’expérience.
J’ai vraiment plaisir à être dans ce rôle et à leur apporter ce que je suis en mesure de leur offrir tout en restant à ma place.
Je viens de Belgique, où Anthony, à l’origine, cherchait des fonds. Sur ce coup-là, la France a été plus rapide que nous mais comme j’étais intéressé  par sa démarche depuis le début, je suis là pour l’aider, d’autant plus que ce projet se prête parfaitement au marché belge. Une partie de l’équipe LILM, d’ailleurs, est belge.
 
Thomas, investisseur basé à Annecy, (Promoteur-constructeur Priams) :
C’est simple. Priams investit dans LILM car nous sommes montés en gamme sur les projets montagne. Nous travaillons désormais avec beaucoup d’artisans qui soignent bien davantage les aménagements intérieurs que nous réalisons. La présentation du projet LILM est arrivée à point nommé car nous sommes toujours à la recherche d’artisans de qualité et de proximité qui puissent réaliser des aménagements spécifiques dans les appartements et ensuite dans l’ameublement.
Pour nous LILM est en phase avec la problématique du moment, montre toute son énergie créatrice et travaille en respectant de belles valeurs : nous ne pouvions que répondre positivement à sa proposition.
Nous allons demander à nos architectes d’intérieur de passer presque exclusivement par LILM et nous allons le faire savoir à nos clients.
 

Notez



Paul Rassat
Contributeur Ambassadeur chez Move-On Magazine. En savoir plus sur cet auteur


   < Page PDF < Page PDF      

Nouveau commentaire :

Découverte | Miam ! | Pastille Verte | Technologie | Décalé | Bon Plan | Couponing | Jeu Concours

Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Lien Facebook MoveOnMagazineLien Facebook MoveOnMagazine SportLien Facebook MoveOnMagazine CorporateLien Facebook MoveOnMagazine Nocturne Lien Twitter MoveOn MagazineLien Instagram MoveOn Magazine







Derniers Connectés
Alhambra GENÈVE
Rémy WALTER
RRP COMMUNICATION
Théâtre DES COLLINES
Claude RIABTCHOUK
Concerts A.S.M.V
Terra Natura LES AMIS DU VIEUX SEYNOD
OCA OFFICE DE LA CULTURE ET DE L'ANIMATION
Nâves MAISON DE LA MONTAGNE
Annie AUCHERE
C. MJC TEPPES
Nacha DE WINNE
Loic BOICHOT
Anouk DAUDIN