Connectez-vous S'inscrire

Interview de Juliette Armanet - Festival Musilac 2017


Rencontre avec Juliette Armanet à l'occasion du festival Musilac 2017 à Aix-les-bains.


| Rédigé le Jeudi 19 Avril 2018 |

Interview de Juliette Armatet - Festival Musilac 2017 ©Damien Tiberio / Wooloomooloo
Interview de Juliette Armatet - Festival Musilac 2017 ©Damien Tiberio / Wooloomooloo

Le Festival Musilac quitte momentanément les planches des scènes en bord de lac pour chausser celles de Chamonix. À cette occasion, Move-On ressort quelques interviews réalisées en juillet 2017 lors du Festival Musilac Aix-les-bains.

Juliette, quelle impression d’être à Musilac ?
Très heureuse, mais comment ne pas l’être dans un cadre extraordinaire, avec des musiciens super. C’est un très beau festival. J’ai hâte de jouer et d’écouter les autres. Je vais en profiter mais je dois malheureusement partir dès ce soir parce que je joue demain à l’autre bout de la France. C’est un peu frustrant. Mais je vais faire un plongeon, faire les balances, jouer et aller écouter les autres ensuite. Voilà !

Ta musique est un peu mélancolique, chagrin d’amour, c’est toi…
Il ne faut pas confondre la mélancolie et la tristesse. La mélancolie est un état de contemplation qui permet d’arrêter un peu le temps pour regarder ses émotions passées. Je rassure tout le monde, je ne suis pas déprimée, je vais bien mais je crois qu’on écrit des chansons sur des choses qui nous ont blessés, interpellés. On écrit plus rarement sur le bonheur, qui est en tout cas un thème plus difficile.
 


Interview de Juliette Armatet - Festival Musilac 2017 ©Damien Tiberio / Wooloomooloo
Interview de Juliette Armatet - Festival Musilac 2017 ©Damien Tiberio / Wooloomooloo
Mes débuts ? Dès mon enfance. Mes parents sont musiciens. Il y avait un piano à la maison et on a tous toujours joué, mes parents, mes frères, mes cousins…j’ai grandi dans la musique et je me suis mise à composer et à écrire il y a deux, trois ans grâce à des rencontres avec un label de musique. J’avais déjà des chansons en réserve, ce qui m’a permis de les faire écouter, de les retravailler. Au fond, j’ai toujours composé, même avant, lorsque j’ai exercé un autre métier. J’ai fait des documentaires. La musique m’accompagne depuis très longtemps.

Le morceau que tu as réalisé avec Julien Doré a permis de te mettre un peu plus en lumière ?
Non, pas particulièrement. Lorsque Julien m’a proposé de chanter sur son disque, j’avais déjà sorti mon Ep. J’avais fait pas mal de premières parties de Julien Doré, c’est grâce à lui que j’ai fait mon premier Olympia. Nous sommes devenus amis et les choses se sont faites naturellement.

Si le temps d’une journée tu pouvais être quelqu’un d’autre ?
Prince. Pas besoin d’expliquer pourquoi. Il suffit d’écouter sa musique !

Notez




Damien Tiberio
L'actualité et l'agenda de vos sorties culturelles, nocturnes et sportives sur les Pays de Savoie... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 2 Juillet 2018 - 16:43 Interview de Vianney - Festival Musilac 2017

Vendredi 22 Juin 2018 - 21:10 Au Grand Annecy les grands remèdes



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Les Médiévales d'Andilly 2018 ©Wooloomooloo
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio

Revenir en Haut