Connectez-vous S'inscrire

Interview de FRANÇOIS MOREL au passage d'une représentation à Annecy


François Morel était récemment de passage à Bonlieu Scène Nationale où il offrait Hyacinthe et Rose, spectacle floral et poétique sur fond d’humour et de tendresse.


| Rédigé le Samedi 2 Avril 2016 |

Françcois Morel - Hyacinthe et Rose ©Manuelle Toussaint
Françcois Morel - Hyacinthe et Rose ©Manuelle Toussaint
François Morel, vous avez joué en troupe, seul, en petites configurations. Vous jouez sur scène ou au cinéma, chantez, dites des chroniques… reste-t-il un mode d’expression que vous ayez encore envie d’explorer ?
 On dit souvent que je fais beaucoup de choses mais je me définirais surtout comme homme de spectacles. En menuiserie, en natation synchronisée, en peinture sur soie par exemple, je suis assez médiocre. Je joue, j’écris. Parfois même je mets en scène. C’est  tout ! Pas si énormes dans le fond mes activités. Cela dit, je pense que j’ai trouvé mon mode d’expression. La sculpture, l’architecture n’ont rien à craindre de moi.
 
Vous avez une véritable voix, comme Claude Piéplu, M. Lonsdale… Est-ce la marque d’une forme de maturité, d’un équilibre entre travail et personnalité ?
 Chacun a sa voix. Je la travaille avec un professeur Raymonde Viret que je vois régulièrement, notamment quand je prépare un spectacle de chansons. Pas pour son timbre que je ne maîtrise pas mais pour son amplitude, sa pose. Je ne sais pas si ma voix est particulière, elle finit peut-être par être familière, notamment pour les auditeurs branchés sur France Inter.

Vous dites « J’ai envie de faire du théâtre qui réunit les gens ». Quels ingrédients y sont nécessaires ?
 Sans doute une sincérité, un sentiment de proximité. L’idée que je monte sur scène parce que j’ai préparé un « petit quelque chose » mais que juste après je retourne parmi le public. Le sentiment que je ne suis supérieur à aucun de mes auditeurs ou spectateurs.

Comment vous définiriez-vous ? Avez-vous déjà interprété des rôles de méchant, de salaud ?
 Je me définis peu. Je suis comédien. Je viens d’interpréter pour France 2, Paul Touvier, chef de la milice à Lyon, dénonciateur, raciste, antisémite, assassin… Ça vous va comme profil de salaud ?!

Pour Hyacinthe et Rose vous partez de portraits de fleurs. Craignez-vous d’avoir à partir un jour de natures mortes de gens ?
 Il y a de tout dans les spectacles, des autoportraits, des scènes de genre, des vanités et des natures mortes. On dit souvent que mes spectacles sont nostalgiques. Je ressens souvent de la nostalgie en pensant à mes absents…
Notez


Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Octobre 2017 - 17:59 FAUSTUS 25 ? Françoise Maimone nous répond


        


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut