Connectez-vous S'inscrire

Rencontre à l’Impérial d’Annecy avec Etienne Chatiliez et André Dussollier


Tanguy, le retour à Annecy


| Rédigé le Vendredi 8 Mars 2019 |

Rencontre à l’Impérial d’Annecy avec Etienne Chatiliez et André Dussollier ©Didier Devos
Rencontre à l’Impérial d’Annecy avec Etienne Chatiliez et André Dussollier ©Didier Devos
Étienne Chatiliez _  «  Paul et Edith ont une très belle vie. L’enfoiré arrive alors qu’ils étaient tranquilles dans leur très bel appartement malgré quelques dysfonctionnements de santé légers. Ils vont se faire envahir pour terminer à neuf personnes dans l’appartement.

   Je me disais que tout ça n’est pas très positif. Dans le UN, Tanguy arrivait à faire en Chine ce qu’il n’arrivait pas à faire chez lui. Tout le monde se retrouvait après une période de brouille.

   Là, les pauvres, ils s’en prennent tellement dans la gueule ! Je pensais que ce côté négatif pourrait ne pas plaire… mais je vois que les gens ont encore plus mauvais esprit que nous.
Plus il y a de viande collée au mur, plus le public rigole. L’être humain est foncièrement mauvais.

Comment procédez-vous pour verser des droits à Lao Tseu et à Confucius, que vous citez à plusieurs reprises ?
Ils sont très gentils, pas du tout au courant, et il y a plus de cinquante ans, donc plus rien à verser.
Pour revenir au film, il fonctionne parce que tous les parents du monde-on n’a pas le droit de le dire- ont envie de buter leur enfant au moins une fois par jour. L’humour et la comédie permettent de dire quelque chose de tabou.

André Dussollier _ Je me demande si nous, les parents, on n’est pas un peu responsables de la nature de Tanguy. J’appartiens à une génération qui n’avait qu’une envie, se barrer, quitter le nid familial pour voler de nos propres ailes ; or je me rends compte que j’ai appliqué exactement l’inverse avec mes propres enfants. J’ai été très copain, très proche, ce qui fait que ce rapport n’incite pas les enfants à se barrer. Et puis il y a aujourd’hui la dimension économique. Ceci dit, mes enfants sont partis…peut-être parce qu’ils en avaient marre.

 Etienne Chatiliez_ Veinard ! »
 
Une conférence de presse légère, agréable dans laquelle Etienne Chatiliez apporte ce côté un peu provoc, gentiment caustique alors qu’André Dussollier approfondit, analyse, justifie. Nous évoquons les relations homme/femme, le côté beaucoup plus direct de celles-ci, l’écologie, la nature humaine… 
 
 
 
Mais il est impossible de ne pas avoir à l’esprit cette blague que ne renieraient ni Lao Tseu ni Confucius.
Trois vieux messieurs se demandent quand commence la vraie vie. Le premier affirme que c’est au moment de la conception, le deuxième à la naissance et le troisième soutient que la vraie vie commence quand le chien est mort et quand les enfants ont quitté la maison.

À méditer !

   < PDF version Papier < PDF version Papier      
Notez




Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Mars 2019 - 21:46 Le Canada a encore un coup d’avance !

Mercredi 9 Janvier 2019 - 22:06 Des fake news


Lifestyle | Bon Plan | Reportage | Interview | L'actu' Décalée | L'actu' Croquant Gourmand | Couponing | Jeu Concours



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    







Nos Reportages Photos
Derniers Connectés
Alhambra GENÈVE
RRP COMMUNICATION
Rémy WALTER
Théâtre DES COLLINES
Claude RIABTCHOUK
Concerts A.S.M.V
Renoir THÉÂTRE
Terra Natura LES AMIS DU VIEUX SEYNOD
OCA OFFICE DE LA CULTURE ET DE L'ANIMATION
Nâves MAISON DE LA MONTAGNE
C. MJC TEPPES
Loic BOICHOT
Anouk DAUDIN
Nacha DE WINNE
Derniers Tweets