Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN

Et si la pandémie avait relancé le marché de l'art contemporain ?


La crise du Coronavirus Covid-19 a plongé le marché de l’art dans l’une de ses plus grandes crises. Pourtant, le bilan n’est pas si catastrophique. Au contraire, face à la crise certains acteurs du marché de l’art contemporain ont su se réinventer. Quel avenir pour l’art contemporain ?


| Publié le Vendredi 11 Septembre 2020 | |

Crise sanitaire et marché de l’art contemporain : quel constat ?

En plein cœur d’une crise sanitaire sans précédent, le constat est sans appel : le marché de l’art connaît un chamboulement inédit, aussi bien pour le peintre contemporain que pour la galerie d’art ou la maison de vente. Déjà fragilisé par la crise de 2008, le marché de l’art enregistrait une baisse de 5% dans le monde en 2019.
Parmi les grands perdants de la crise sanitaire du Coronavirus Covid-19, les galeries d’art traditionnelles, vidées de leurs visiteurs, qu’ils soient néophytes ou collecteurs. En plus de subir des pertes dues au confinement des populations et aux fermetures obligatoires, les galeries d’art doivent faire face à un manque à gagner considérable, celui des foires d’art. Offrant une vitrine internationale aux galeristes, les foires d’art étaient jusqu’à présent un moyen de mettre en lumière le travail d’un peintre contemporain au sein d’un événement attirant des milliers de personnes. Ces événement regroupant des acteurs du marché de l’art ne sont à présent qu’un lointain souvenir, annulées ou remplacées par des options plus conformes aux mesures sanitaires.
Comptant sur les nombreuses transactions financières effectuées lors de ces foires d’art, nombreuses sont les galeries à n’avoir pas élaboré de plan B. De plus, afin de participer à ces évènements, les galeristes ont dû verser des acomptes transformés en avoirs valables pour l’édition 2021. Véritables manque à gagner pour les galeries d’Art, ces sommes généralement très importantes forment un énorme vide dans la trésorerie.
Selon une étude du Comité Professionnel des Galeries d'Art (CPGA), une galerie sur trois pourrait mettre la clé sous la porte dans les 12 mois prochains en raison des difficultés financières dues à la crise sanitaire du Coronavirus Covid-19.

Quel avenir pour le marché de l’art contemporain ?

Partagés entre la crainte du lendemain et l’envie de croire en un futur plus serein, les acteurs du marché de l’art contemporain sont plus que jamais contraints de repenser l’ensemble de l’écosystème artistique. Pour beaucoup, ce chamboulement représente une chance de rebâtir une meilleure façon de vendre et de partager de l’art. Réfléchir au marché de l’art de demain est une occasion de gagner sa vie grâce à l’art, tout en replaçant l’artiste, du peintre contemporain au photographe, au centre des préoccupations.
Changer les fondements de ce modèle à bout de souffle était nécessaire. Remettre l’art au cœur des échanges tout en continuant à faire vivre plusieurs acteurs constitue l’une des préoccupations majeures du marché de l’art des générations futures.

Quelle est la place du numérique dans le marché de l’art ?

Bien que certaines galeries ont fait un peu de trésorerie en finalisant des ventes et que d'autres ont pu vendre en ligne, cette pratique reste encore peu exploitée par les galeristes. Longue à mettre en place, la vente en ligne reste cependant un atout conséquent en temps d’épidémie. La crise du Coronavirus Covid-19 a eu pour mérite de mettre en évidence la nécessité pour les galeristes de miser sur le numérique et d’en accélérer la transition.
La digitalisation du marché de l’art comporte de nombreux avantages, aussi bien pour les artistes (peintre contemporain, sculpteur, photographe, plasticien, etc.) que pour les galeristes. Selon le rapport Hiscox sur le marché de l’art en ligne, en 2016, 49% des 18-25 ans ont effectué entre deux et cinq achats d’art en ligne. Pour autant, le e-commerce ne représente pas encore un canal de vente majeur pour la majorité des galeries.
Le digital propose aux galeristes un nouveau canal tourné vers le marché mondial de l'art, avec un nombre croissant d'acheteurs expérimentés. Alternative crédible aux foires d’art, les sites de ventes en ligne, les portails de galeries et les ventes aux enchères en ligne dynamisent le marché de l’art et offrent un moyen d’élargir sa clientèle.
Pour les artistes, la crise du Coronavirus Covid-19 a permis d’enclencher un processus de diversification des méthodes afin de faire découvrir son art à travers le monde. Qu’il soit peintre contemporain, sculpteur grand format ou photographe de paysage urbain, beaucoup se sont tournés vers le digital pour partager avec le plus grand nombre la passion qui les anime. La digitalisation du marché a pour mérite de réduire la distance entre l’artiste et les amateurs d’art, contrairement aux foires d’art par exemple.
Comme pour beaucoup de secteurs, la pandémie a eu un impact considérable sur le marché de l’art contemporain. Faire preuve d’agilité et de réactivité représente un enjeu majeur pour tirer son épingle du jeu. Désormais indispensable, le numérique est une nécessité, aussi bien sur le plan de la diffusion de la culture que sur le plan économique.

Notez



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2020 - 21:45 Eric Monvoisin, la photographie Autrement


MoveOnMag Partner
Ce profil auteur regroupe l'ensemble de nos articles invités En savoir plus sur cet auteur

   < PDF version Papier < PDF version Papier      

Nouveau commentaire :

Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Danse | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature

Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Lien Facebook MoveOnMagazineLien Facebook MoveOnMagazine SportLien Facebook MoveOnMagazine CorporateLien Facebook MoveOnMagazine Nocturne Lien Twitter MoveOn MagazineLien Instagram MoveOn Magazine







Nos Reportages Photos Cuturel
Prêts pour la descente vers Tignes ? ©Paul Rassat
Galerie Confinement © Christophe Rassat
Chefs Rossignol © Jean-Marc Favre
Till Rabus © Paul Rassat
2019-09-15 - Contest - 183 ©David Favre
17 & 18 Juillet 2019 - Festival Gully ©David Favre
Orga / Festival de la Meuh Folle Avril 2019 ©David Favre