Connectez-vous S'inscrire

Coup de théatre: Le jeu de l'amour et du hasard



| Rédigé le Dimanche 18 Septembre 2016 |

Le jeu de l’amour et du hasard, c'était samedi 17 septembre 2016, à Sevrier, dans le cadre du 5° Coup de Théâtre des Agitateurs de Rêves
 
La région annécienne laissait généreusement la Compagnie de la Boîte aux Lettres jouer la pièce de Marivaux à Paris depuis une centaine de représentations, ce qu’il faut pour se rôder, prendre de l’assurance et venir séduire le public sévriolain impatient de retrouver sur scène Bertrand Mounier, enfant du pays. La salle était comble et la soirée avait commencé par le jeu de la météo et de la pluie, obligeant à jouer en intérieur.

Décor minimaliste, coulisses bricolées mais jeu plein, profond, léger, coloré, enlevé et énergique qui sait rester au service d’un texte riche, nerveux, pas toujours facile mais qui coule avec naturel. Les effets vont dans le sens de la pièce, le ton est juste, rien n’est surjoué et le public réagit, vit la pièce avec bonheur . C’est un véritable travail d’équipe entre le texte, la mise en scène, les acteurs et les spectateurs et, à la fin de la représentation, tout le monde s’en trouve ravi, transporté.

Tout commence par une vidéo qui montre le cauchemar d’une femme bâillonnée livrée au désir d’un homme et l’enjeu dramatique pour Silvia, l’héroïne. Quelques autres vidéos soulignent, forment des raccourcis drôles, expressifs tout au long du spectacle, livrant, sans paroles et sans le texte de Marivaux, la vision personnelle de Salomé Villiers qui assure la mise en scène et joue le rôle de Silvia. Utilisée de cette manière, la vidéo n’illustre pas, elle révèle.

Lorsque Dorante, le promis de Silvia déguisé en son valet Bourguignon se présente, une carte routière à la main, le spectateur se dit que la carte du Tendre n’est pas loin. La mise en scène sert l’exposition de ces méandres du cœur que contrarient la raison et la société, permettant à chacun de jouer, d’être joué, de se jouer et au spectateur de suivre ces différents niveaux d’expression et de relations avec jubilation à travers un texte où éclatent l’ambigüité, l’humour, l’ironie, les frictions…

Le propos de Marivaux est moderne en ceci que les stratagèmes mis en œuvre dans le jeu de l’amour permettent autant de se découvrir que de découvrir l’autre.

Au passage, la bêtise exprimée par la servante Lisette  « Un mari, c’est un mari ! », évidence tautologique qu’aimait à dénoncer Barthes, vole en éclat.

La pièce de Marivaux et la représentation qu’en donne la Compagnie de La Boîte aux Lettres montrent que le théâtre permet à chacun, par-delà les simulations et les masques, de trouver son identité et sa vraie place (même si celle faite aux domestiques est discutable).

Deux répliques pour donner l’esprit du texte :
Orgon _ Dis-lui un peu qui tu es.
Lisette_ Si je lui dis un peu, il le saura tout à fait.

Copyright agitateurs de rêves
Copyright agitateurs de rêves
Le théâtre est finalement une sorte de raccourci révélateur qui sait emprunter toutes sortes de chemins détournés !

Et s’il était encore besoin de dire du bien de la mise en scène et du jeu de chacun ajoutons, à la carte routière déjà citée, le souci d’assortir les chaussettes du valet Bourguignon à sa chemise.

La perfection est dans les détails !
Notez




Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Septembre 2017 - 00:21 Annecy Cinéma Italien, c’est parti !!!

Dimanche 10 Septembre 2017 - 15:47 Musilac nous réserve bien des surprises !


        

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut