Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN

Réparer les vivants, de Katell Quillévéré


Vu aux Nemours d’Annecy mercredi 2 novembre 2016
Séance suivie d’un débat organisé par l’association ADOT 74 sur le don d’organe


| Publié le Jeudi 3 Novembre 2016 | |

L'acteur Karim Leklou et la réalisatrice Katell Quillévéré
L'acteur Karim Leklou et la réalisatrice Katell Quillévéré
On aurait envie, bien sûr, de citer les acteurs mais ce qui ressort de ce film, c’est avant tout un travail d’équipe. Chacun est juste dans son jeu, juste à sa place.

Le scénario, la mise en scène, le montage, la musique, les silences créent une harmonie qui tisse tous les fils, retisse des histoires humaines, en crée de nouvelles.

Face à la mort et au don d’organe, il faut d’abord que les fils du quotidien, de la douleur se détendent , se distendent afin de les renouer autrement, en partant de la mort pour aller vers une forme d’espoir. Il en va presque paradoxalement de même du côté de la personne qui reçoit un organe et qui déclare
Je ne sais pas si j’ai envie de vivre avec le cœur d’un mort.

Réparer les vivants fait remonter à la surface un verbe peu usité, "rabouter".
Rabouter les organes, les corps, les êtres , les sentiments, c’est ce que réussit si bien ce récit, et il est drôle de constater que c’est le principe même du bon cinéma qui raboute des plans, des scènes, des morceaux de tournage pour en faire de la vie.

On ne peut s’empêcher de penser au cours du prélèvement d’organes à La leçon d’anatomie de Rembrandt, mêlant le présent à une sorte d’ailleurs spirituel.

Tout le film baigne dans une dimension profondément humaine qui prend le pas sur l’aspect technique, même si celui-ci n’est pas escamoté.

Peut-être une formule qui résume bien l’aspect complexe, volontaire et plein d’espoir de Réparer les vivants, du Cantona dans le texte "On joue pour se battre contre l’idée de perdre".

Un petit clin d’œil à Bouli Lanners que nous avions rencontré l’an dernier pour son film Les Premiers Les derniers : simple, convaincant, humain. Comme tous les autres.
 




Notez



Paul Rassat
Auteur, Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine. En savoir plus sur cet auteur


   < PDF version Papier < PDF version Papier      

Nouveau commentaire :

Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Danse | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature

Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Lien Facebook MoveOnMagazineLien Facebook MoveOnMagazine SportLien Facebook MoveOnMagazine CorporateLien Facebook MoveOnMagazine Nocturne Lien Twitter MoveOn MagazineLien Instagram MoveOn Magazine







Nos Reportages Photos Cuturel
Prêts pour la descente vers Tignes ? ©Paul Rassat
Galerie Confinement © Christophe Rassat
Chefs Rossignol © Jean-Marc Favre
Till Rabus © Paul Rassat
2019-09-15 - Contest - 183 ©David Favre
17 & 18 Juillet 2019 - Festival Gully ©David Favre
Orga / Festival de la Meuh Folle Avril 2019 ©David Favre