Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine

Notre critique du film L’OUTSIDER, de Christophe Barratier


Ce film sorti en juin 2016 retrace l’histoire de Jérôme Kerviel, de son entrée à la Société Générale jusqu’au déclenchement de l’AFFAIRE.


| Publié le Dimanche 25 Septembre 2016 |

Notre critique du film L’OUTSIDER, de Christophe Barratier
Il ne s’agit pas de savoir si le film est conforme aux faits mais quelle impression il donne.

Rythmé, énergique, le scénario semble ne rien cacher de la réalité : comment les traders vivent coupés de la société, des « vraies gens », de leur famille, en vase clos, un peu comme dans un aquarium qui pourrait rappeler celui du film des Monty Python Le sens de la vie. On en extrait régulièrement un poisson humain afin de le cuisiner pour les clients du restaurant.

Dans l’aquarium de la Société Générale où officie Jérôme Kerviel, l’ambiance serait plutôt au western : défis permanents, duels entre pistoleros pour savoir qui tire le plus vite et a la plus grosse, bizutage, rabaissement des autres, hiérarchie de meute issue de combats quotidiens, étalage de virilité, relations qui reposent sur la violence et l’agressivité. Les autres sont des « filles », des « loosers ».
La pression est permanente, accompagnée de la violence que sécrète le milieu, la fonction et la violence de l’argent Dieu.

Des vies sont sacrifiées à cette idole afin de l’amadouer, de  se la rendre bienveillante. La lucidité est au service du cynisme. Un attentat et cinquante vies perdues se transforment aussitôt en enjeu financier.
La banque tolère cet aquarium et son fonctionnement schizophrénique qui allie les mathématiques à l’irrationnel le plus débridé dans la mesure où s’y jouent à la marge des coups qu’elle ne pourrait pas reconnaître officiellement.
L’argent n’a pas d’odeur.
On pense aux théories du philosophe René Girard sur la notion de bouc émissaire. Les sociétés sacrifient régulièrement certains de leurs membres afin de rester soudées ; il en va de même de certaines religions.
On peut parfois se demander si la justice n’est pas davantage scénarisée que le cinéma, mais là nous ne parlons plus du film.

Notre critique du film L’OUTSIDER, de Christophe Barratier


Notez





   < PDF version Papier < PDF version Papier      

Nouveau commentaire :

Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Danse | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature

Je reste informé !

Recherche par mots-clés



Les News Fraîches !

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Lien Facebook MoveOnMagazineLien Facebook MoveOnMagazine SportLien Facebook MoveOnMagazine CorporateLien Facebook MoveOnMagazine Nocturne Lien Twitter MoveOn MagazineLien Instagram MoveOn Magazine





Nos Reportages Photos Cuturel
220722-004558- TML 2022- DSC_7113- JJ
1- Musilac Festival 2022 @DamienTiberio
victor-marc-7253
1-OpenDeFranceDeSkateBoard-MetzTessy-Juillet2022©DamienTiberio
Eliot Nochez, le goût du défi ©DR
Le marché de noël2021 à Annecy, aux chalets Le Chérubin et Bieronomy.com
affichage-hopital-