Connectez-vous S'inscrire

Ludovic Lazareth fait chanter les mécaniques sans les rouler !


Wazuma, Mini Moke, tricycle, prototypes d’exception, cinéma, piste, airs, eau… Ludovic Lazareth est un homme orchestre de génie.


| Rédigé le Lundi 11 Septembre 2017 |

Quand Ludovic Lazareth nous accueille au milieu de ses réalisations, on redevient d’une certaine manière enfant dans un monde magique. (lien de la vidéo "Ludovic Lazareth " sur Youtube)

Non, comme il le dit lui-même, il n’est pas à la tête d’un garage mais tout à la fois d’un centre de recherches, d’une société qui trouve des solutions écologiques, d’un monde futuriste à l’aise dans les racines du passé, d’une unité de production de prototypes motos, autos, voitures amphibies et bientôt de machines volantes, d’un centre d’art contemporain et d’un rayon de bricolage de génie.

Le truc inclassable, quoi !

Et c’est précisément ce qui en fait l’intérêt.
Depuis vingt ans, Ludovic Lazareth trace son chemin en une sorte de road movie, la tête dans la création et l’innovation, les pieds sur le bitume, sur l’eau et bientôt dans les airs où il a des projets.

Comme tous les gens habités, réellement passionnés et totalement investis dans ce qui les anime, Ludovic Lazareth parle en toute simplicité, en toute modestie de ses réalisations pour le cinéma, les films de Luc Besson, par exemple, pour A fond de Nicolas Benamou, de ses voyages à travers le monde pour discuter affaires avec de prestigieux clients, des félicitations de Gérard Depardieu qui sont mentionnées à la toute fin de notre entretien, ou de la rencontre avec Vin Diesel. Simples marques d’une reconnaissance qui poussent à continuer si besoin en était.
 

Moto Ludovic Lazareth (Photo Christophe Rassat)
Moto Ludovic Lazareth (Photo Christophe Rassat)
On le lui a proposé, il aurait pu s’installer aux USA et y faire fortune, mais Ludovic est bien ici, à deux pas du lac d’Annecy et des montagnes savoyardes. Les racines comptent pour cet homme authentique. Il n’y a pas si longtemps, on aimait à parler de "vraies gens". Il en fait partie dans sa manière d’être et de travailler.

Il devient évident au fil de la discussion qu’il est un artiste, un virtuose qui insuffle la vie à la technique grâce à l’imagination, grâce au cœur et grâce à ce grain de folie qui caractérise les plus grands.
 
Dans son laboratoire d’incubation artistico-mécanique, deux gros insectes de science-fiction captivent le regard. Deux Wazuma assemblés autour d’un moteur Maserati dont les basses font vibrer même les néophytes. On se surprend à imaginer une œuvre musicale pour moteurs. Ils voisinent avec des vélomoteurs qui, pour demeurer dans le monde du cinéma, sont transformés en triporteurs.
 

La petite dernière de Ludovic Lazareth : La Moke Amphibie (Photo Christophe Rassat)
La petite dernière de Ludovic Lazareth : La Moke Amphibie (Photo Christophe Rassat)
Plus loin , la Mini Moke amphibie pointe le bout de la calandre. Elle représente une solution, un réel service pour passer de la plage à un bateau à bord d’un véhicule conçu dans une approche éco environnementale.

Avec Ludovic Lazareth les catégories habituelles et les mondes se télescopent. On voyage dans un avenir futuriste qui s’appuie sur de solides racines et de mythiques images du passé, le tout formant un cocktail détonant et sensuel, puissant et doux. Technique et esthétique s’y fondent totalement pour créer des œuvres uniques !

Un bon livre ne se résume pas à l’intrigue, un tableau ne se réduit pas à sa description, une réalisation de Ludovic Lazareth ne peut pas se ramener à ses caractéristiques techniques : elle vit.

On l’apprécie à sa juste valeur quand on découvre le créateur passionné qu’il est. Ses œuvres ont leur place aussi bien dans les galeries d’art qu’à l’écran ou sur la piste.

Chapeau l’artiste !
   

Quad des neiges Ludovic Lazareth (Photo Christophe Rassat)
Quad des neiges Ludovic Lazareth (Photo Christophe Rassat)

Moto Ludovic Lazareth (Photo Christophe Rassat)
Moto Ludovic Lazareth (Photo Christophe Rassat)

Notez




Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Août 2018 - 19:52 Cookies, love and fun !



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

À découvir ! | Culture | Sport | Corporate | Nocturne



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos
Derniers Connectés
Joseph AKA
Equipe MOVE-ON MAG
Théâtre DES COLLINES
RRP COMMUNICATION
Nâves MAISON DE LA MONTAGNE
OCA OFFICE DE LA CULTURE ET DE L'ANIMATION
Michel BRAGARD
Rémy WALTER
Stéphanie LECOMTE-ERNOUT CHOISIR SAVOIE
Concerts A.S.M.V
Move On Magazine : Cookies, love and fun ! https://t.co/ppssWWg5TW https://t.co/QIPBu1mm37
Jeudi 16 Août - 19:56
Move On Magazine : Kenneth White: placer les marges au centre https://t.co/lEMdk7DFk5 https://t.co/ukIVhfSLzV
Jeudi 9 Août - 19:57

Revenir en Haut