Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine

Bernard Anton s’engage en faveur de l’Ukraine dans un recueil poétique


Cet artiste-poète qui réside au Québec s’est toujours intéressé de très près à ses engagements pour le climat et pour la paix. Auteur d’une pléthore d’ouvrages qui se déclinent en divers genres, cet homme aux talents multiples a aussi été enseignant. Toutefois, sa principale expertise s’oriente vers la poésie et son expression. Bernard Anton s’est passionné pour le haïku il y a des années et a pleinement adopté cette forme minimaliste, mais subtile, originaire du Japon. Pour résumer, un haïku traditionnel se présente sous la forme de trois vers, cinq syllabes, sept syllabes, puis de nouveau cinq syllabes… Le but de ces poèmes est de décrire le moment présent, fugace, insaisissable… L’artiste s’émerveille devant son environnement, la nature qu’il intègre.


| Publié le Vendredi 7 Avril 2023 | |

Bernard Anton - Anathema pour l’usurpateur
Bernard Anton - Anathema pour l’usurpateur
Récemment, l’écrivain militant a publié son Anathema pour l’usurpateur, un recueil poétique court, mais intense. L’ouvrage est paru sous la bannière des « Impliqués » au début de l’année 2023. La première partie de ce livre impactant est consacrée à la guerre en cours, qui oppose la Russie à l’Ukraine, à la suite de l’invasion du pays par les forces de Vladimir Poutine. Cette préface est signée Eugène Czolij, consul honoraire de l’Ukraine, au Canada. Voilà qui donne un crédit supplémentaire à cette œuvre dénonciatrice.

Acheter le livre
 

Le poète, également connu sous le pseudonyme « Ben », s’est déjà plongé dans l’expression des crises et des urgences. Tout d’abord, son engagement écologique est parfaitement traduit par le haïku japonais dans ses recueils Célébrades et Montagnes de cendres, publiés par les mêmes éditions. Alors que le premier questionne les limites du transhumanisme et la dégradation de la planète, le second aborde directement la gestion de la pandémie liée au coronavirus.

Ici, Anton a entrepris la rédaction d’un nouveau recueil poétique. Le texte commence par des citations marquantes. Ce choix donne l’occasion au lecteur de comprendre immédiatement que le livre traitera du conflit entre la Russie et l’Ukraine. Cette crise diplomatique sans précédent a affecté les vies de nombreux individus, même en France ou au Québec, qui se trouvent à distance du champ de bataille.
L’art permet aux créateurs de communiquer leur message de manière puissante et engageante sans recourir à la violence. Dans ce livre bref et peu volumineux, Bernard Anton dédie sa poésie au peuple ukrainien et à Volodymyr Zelensky, sous forme de haïkus. L’écrivain réussit à dépeindre un paysage apocalyptique et ravagé pour exprimer ses sentiments et sa vision d’une guerre inutile, qui ne fait qu’engendrer et entretenir une haine dévastatrice.

Avec son nouveau recueil poétique, Ben se consacre à la représentation de situations sombres et effrayantes à travers le pouvoir des mots. Il souhaite dénoncer les injustices tout en rendant hommage aux humains valeureux, qui cherchent à survivre, malgré la menace russe.
Bernard Anton exploite à nouveau son talent pour retranscrire les horreurs dans un style poétique à la fois captivant et poignant. Il n’hésite pas à explorer la nature, les émotions humaines et les traumatismes pour donner vie à ses vers. Ce livre court, intensément écrit, plaira certainement à ceux qui sont amateurs de poésie moderne.

De plus, la postface informe sur la guerre, grâce à un résumé incluant des dates, qui permettent à la cible du poète de mieux se situer dans l’action et même d’en apprendre plus sur cette période charnière pour l’humanité.
Ben aborde cette crise diplomatique et militaire en Ukraine, en utilisant le haïku. Au lieu de miser sur des armes destructrices, Bernard Anton s’exprime par la puissance de son art, en brandissant des mots pour dénoncer et transmettre son message. Un discours qu’il espère résonner aussi loin que possible, pour pouvoir sensibiliser les lecteurs, mais avant tout les gouvernements et ses représentants politiciens.

Finalement, Bernard Anton expose sa rage contre l’injustice et la brutalité à travers ce texte consacré à un pays victime d’une guerre effroyable. Il interroge notre propre moralité en se demandant comment une telle agression peut se produire dans une société qui se définit comme éclairée et respectueuse des lois internationales. Le recueil Anathema sur l’usurpateur regorge de haïkus décrivant la fureur et le dégoût face aux horreurs commises pendant la guerre : les viols, la profanation de cadavres…
D’ailleurs, le terme « Anathema » renvoie à la colère de Dieu, reflétant la profonde réprobation de l’auteur envers les criminels de guerre. Une analyse de la situation actuelle, qui est également présentée dans une postface qui reprend point par point les événements récents de cette tragédie.

Acheter le livre 
 

Notez



Auteur passionné par les nouveaux auteurs émergents. En savoir plus sur cet auteur


   < PDF version Papier < PDF version Papier      

Nouveau commentaire :

Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Danse | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature

Je reste informé !

Recherche par mots-clés




L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29      



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Lien Facebook MoveOnMagazineLien Facebook MoveOnMagazine SportLien Facebook MoveOnMagazine CorporateLien Facebook MoveOnMagazine Nocturne Lien Twitter MoveOn MagazineLien Instagram MoveOn Magazine





Nos Reportages Photos Cuturel
220722-004558- TML 2022- DSC_7113- JJ
1- Musilac Festival 2022 @DamienTiberio
victor-marc-7253
1-OpenDeFranceDeSkateBoard-MetzTessy-Juillet2022©DamienTiberio
Eliot Nochez, le goût du défi ©DR
Le marché de noël2021 à Annecy, aux chalets Le Chérubin et Bieronomy.com
affichage-hopital-