Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN
Wildtramp 01/10/2022 Celtic Legends 04/12/2021


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Portrait Serge Gainsbourg / Gainsbourg au cinéma
Infos pratiques
le Mardi 21 Septembre 2021, 15:00 - 17:00
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou sava...


Portrait Serge Gainsbourg / Gainsbourg au cinéma
Rencontres // Conférence
Philharmonie de Paris
Philippe Gonin


Tarif unique : 35 EUR

21-09-2021 de 15:00 à 17:00


Portrait Serge Gainsbourg / Gainsbourg au cinéma
© © Michel Jeanneau / Sipa


De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou sava...


De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou savante – est abordée dans son contexte historique, sociologique et esthétique.
A l’occasion d’un week-end « Jane Birkin », ce collège vous propose un portrait Serge Gainsbourg mis en lumière tant par ses affinités avec l’Angleterre, de la british invasion au punk, son inspiration via son égérie symbolisée par Melody que dans l’éventail de son génie : auteur, compositeur, chanteur, acteur et même réalisateur.
On connaît Gainsbourg compositeur de musiques de films, travaillant tour à tour avec Alain Goraguer (L’eau à la bouche, 1958), Michel Colombier (Le Pacha, 1968), Jean-Claude Vannier (Cannabis, 1970) ou Jean-Pierre Sabar (Madame Claude, 1977). On connaît moins Gainsbourg acteur de Peplum, en costume romain, jouant bien souvent les fourbes (La révolte des Esclaves, 1961 ou Hercule se déchaîne, 1962), ou bien croisant la route de Jean Gabin (Le jardinier d’Argenteuil en 1966 puis dans Le Pacha en 1968) ou de Michel Simon (Ce sacré grand-père, 1968), en tout une trentaine de films dans lesquels Gainsbourg fait l’acteur et signe parfois la musique. On connaît encore moins Gainsbourg réalisateur. Il est l’auteur de quatre films ayant connu des fortunes diverses. Le succès relatif de son premier long-métrage, Je t’aime moi non plus (1976) n’occulte guère l’insuccès d’Equateur (d’après Simenon, 1983) ni ceux de Charlotte For Ever (1986) et de Stan The Flasher (1990). Ce sont ces trois facettes qui seront évoquées dans cette conférence qui tentera de déterminer si, comme l’aurait un jour prophétisé François Truffaut, le cinéma de Gainsbourg « finira dans les cinémathèques ».
Guitariste, compositeur et arrangeur, Philippe Gonin est Maître de Conférences à l'Université de Bourgogne. Ses travaux portent sur les musiques populaires, le jazz et la musique à l'image. Auteur de plusieurs articles universitaires, Il a également écrit divers ouvrages sur Pink Floyd, Magma, The Cure ainsi qu’un récent Serge Gainsbourg, Histoire de Melody Nelson aux éditions Densité. Il a codirigé (avec Jérôme Rossi) Le cinéma populaire français et ses musiciens (EUD), ouvrage retenu dans la sélection 2021 du prix du Livre France Musique - Claude Samuel. Il est, depuis mars 2021, directeur adjoint des Éditions Universitaires de Dijon. 

Lieu : Salle de conférence - Philharmonie