Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Salon Bach romantique - Laurent Cabasso
Infos pratiques
le Mardi 27 Avril 2021, 20:30 - 22:30
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

Jouer les toccatas de Bach sur un piano de la fin du XIXe siècle : à l’heure où, lorsque l’on se détourne des instruments modernes, on privilégie ceux de l’époque de la composition de l’œuvre, la ...


Salon Bach romantique - Laurent Cabasso
Concert // Musique Classique
Philharmonie de Paris
Laurent Cabasso


Tarif unique : 33 EUR

27-04-2021 de 20:30 à 22:30


Salon Bach romantique - Laurent Cabasso
© © Damien Boisson-Berçu


Jouer les toccatas de Bach sur un piano de la fin du XIXe siècle : à l’heure où, lorsque l’on se détourne des instruments modernes, on privilégie ceux de l’époque de la composition de l’œuvre, la ...


Jouer les toccatas de Bach sur un piano de la fin du XIXe siècle : à l’heure où, lorsque l’on se détourne des instruments modernes, on privilégie ceux de l’époque de la composition de l’œuvre, la démarche peut paraître osée.

Pour autant, l’œuvre pour clavier de Bach – qui, contrairement à d’autres pans de sa production, a peu connu l’oubli durant le premier siècle après sa mort – a forcément été jouée, depuis sa composition, sur toutes sortes d’instruments, et notamment de pianos. Ainsi, Nadia Boulanger, qui connaissait Le Clavier bien tempéré en entier par cœur à douze ans, a interprété Bach sur le piano Érard de 1891 que Laurent Cabasso joue pour ce concert et qui lui a appartenu. C’est l’occasion de « faire revivre […] des sonorités sublimes totalement oubliées de nos jours », expliquait Cabasso en 2017, en un subtil jeu de ponts musicaux entre début du XVIIIe, fin du XIXe et début du XXIe siècle. Et quoi de mieux pour faire sonner un instrument que des toccatas – de l’italien toccare, « toucher » –, des pièces « à toucher », donc, où l’on apprécie le rapport entre l’interprète et son instrument ?

Lieu : Amphithéâtre - Cité de la musique