Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Passion selon Marc / Michaël Levinas / Orchestre de chambre de Paris - Chœur Le Balcon - Maxime Pascal
Infos pratiques
le Lundi 1 Mars 2021, 20:30 - 22:30
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

Composée pour les 500 ans de la Réforme, La Passion selon Marc - Une passion après Auschwitz est l’occasion pour Michael Levinas de revisiter le genre hérité du baroque et de relire les Évangiles ...


Passion selon Marc / Michaël Levinas / Orchestre de chambre de Paris - Chœur Le Balcon - Maxime Pascal
Concert // Musique Classique
Philharmonie de Paris
Orchestre de chambre de Paris // Choeur Le Balcon // Maxime Pascal // Magali Léger // Marion Grange // Guilhem Terrail // Mathieu Dubroca // Thomas Lacote


Cat.6 : 10 EUR
Cat.5 : 13 EUR
Cat.4 : 19 EUR
Cat.3 : 24 EUR
Cat.2 : 28 EUR
Cat.1 : 32 EUR

01-03-2021 de 20:30 à 22:30


Passion selon Marc  / Michaël Levinas / Orchestre de chambre de Paris - Chœur Le Balcon - Maxime Pascal
© © Anthéa Cintract


Composée pour les 500 ans de la Réforme, La Passion selon Marc - Une passion après Auschwitz est l’occasion pour Michael Levinas de revisiter le genre hérité du baroque et de relire les Évangiles ...


Composée pour les 500 ans de la Réforme, La Passion selon Marc - Une passion après Auschwitz est l’occasion pour Michael Levinas de revisiter le genre hérité du baroque et de relire les Évangiles dans une perspective déterminée par la Shoah.

Si le propos d’Adorno – « écrire un poème après Auschwitz est barbare » – a été mal compris, cette dialectique entre culture et barbarie pose une question existentielle : comment vivre et créer après Auschwitz ? S’emparant de La Passion selon Saint Marc – dont Bach avait tiré un chef-d’œuvre hélas perdu, Michael Levinas tente d’apporter quelques débuts de réponse. Portée par un engagement spirituel radical, sa partition donne ainsi au récit un point de vue plus féminin, mais aussi une dimension œcuménique, grâce notamment à deux poèmes de Paul Celan, lui-même victime du nazisme, qui referment le récit évangélique. Comment réinterpréter l’antijudaïsme hérité de la Passion après les millions de morts qu’il a engendrés ?
 

Lieu : Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie