Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
L'Opéra des XXe et XXIe siècles / L'abc des genres de 1945 à 1985
Infos pratiques
le Mardi 12 Janvier 2021, 15:00 - 17:00
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou sava...


L'Opéra des XXe et XXIe siècles / L'abc des genres de 1945 à 1985
Rencontres // Conférence
Philharmonie de Paris
Philharmonie de Paris


Tarif unique : 230 EUR

12-01-2021 de 15:00 à 17:00


L'Opéra des XXe et XXIe siècles / L'abc des genres de 1945 à 1985
© © Marion Kalter / Bridgeman Images


De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou sava...


De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou savante – est abordée dans son contexte historique, sociologique et esthétique.

Ce collège achève le périple autour de l’histoire de l’opéra. Aux XXe et XXIe siècles, le genre ouvre nombre de nouvelles perspectives et se révèle d’une extraordinaire diversité sur le plan scénique, dramatique et musical. Des séances « abc » permettent d’en comprendre les évolutions stylistiques, voire fractures esthétiques. D’autres mettent à l’honneur une œuvre du répertoire qui a marqué ou révolutionné l’histoire lyrique, et des séances thématiques cernent l’opéra contemporain et le foisonnement de ses futurs enjeux.

Certes, les séculaires principes, mozartiens ou wagnériens, de l’opéra demeurent après la Seconde Guerre mondiale et donnent encore vie à bien des chefs-d’œuvre. Mais la redécouverte de leurs origines chez Monteverdi ou chez Cavalieri, l’importance croissante des nouveaux médias (la radio, le cinéma, la télévision, avant même la révolution numérique) et la défiance des avant-gardes à l’égard d’un genre qu’elles associent aux nationalismes du xixe siècle, à un langage musical aussi périmé que sa représentation et, plus encore, à la classe dominante à laquelle cet art s’adresserait, éveillent des questions. Parmi tant d’autres, qui déconstruisent peu à peu le genre : comment articuler la collaboration entre librettiste, compositeur et metteur en scène ? Qu’est-ce d’ailleurs qu’un livret ? Doit-il encore raconter quelque chose ? Où donner l’œuvre et avec quels effectifs vocaux et instrumentaux ? Continue-t-on à diviser entre scène et public, comme l’Église divisa entre officiants et fidèles ? Renouvelle-t-on la relation du chant et de l’orchestre – ou de l’ensemble ? Le spectacle n’est-il que l’illustration statique de ce que l’on écoute ? Et d’ailleurs, que regarde-t-on, la scène ou le chef d’orchestre, ultime démiurge, à l’instar du compositeur ? Alors naissent et se multiplient d’autres formes que nous tenterons de définir : action scénique, théâtre musical, théâtre instrumental, opéra de chambre, Hörspiel…

Après des études à la Sorbonne, à l’EHESS et au Conservatoire de Paris, Laurent Feneyrou est successivement boursier Lavoisier du ministère des Affaires étrangères, conseiller pédagogique à l’Ircam et conseiller musical auprès de la direction de France Culture. Il est actuellement chargé de recherches (CNRS) dans l’équipe « Analyse des pratiques musicales » (STMS – CNRS / Ircam / Université Pierre et Marie Curie). Membre de l’Académie Charles Cros et du Conseil scientifique de la Fondazione Levi (Venise), secrétaire de la Fondation Salabert et de L’Instant donné, et trésorier de l’Association Jean Barraqué, il est l’éditeur d’écrits de Jean Barraqué (2001), Giacomo Manzoni (2006), Luigi Nono (1993 et 2007), Louis Saguer (2010), Salvatore Sciarrino (2012) et Frédéric Durieux (2019). Auteur d’un livre sur Helmut Lachenmann et du Chant de la dissolution (Philharmonie de Paris, 2018), il a également dirigé des ouvrages collectifs sur Bruno Maderna, sur Salvatore Sciarrino, sur l’opéra moderne et contemporain, sur les relations entre musique et politique, sur l’analyse musicale et, avec Nicolas Donin, sur les théories de la composition au xxe siècle. Il est par ailleurs traducteur de littérature triestine.

Lieu : Salle de conférence - Philharmonie