Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Gewandhausorchester Leipzig / Andris Nelsons / A.-S. Mutter, D. Trifonov, D. Müller-Schott - Beethoven
Infos pratiques
le Dimanche 22 Novembre 2020, 16:30 - 18:30
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

Ce concert est annulé. Vos billets vous seront remboursés.
Anne-Sophie Mutter, Daniil Trifonov et Daniel Müller-Schott sont les prestigieux solistes du Triple Concerto de Beethoven.


Gewandhausorchester Leipzig / Andris Nelsons / A.-S. Mutter, D. Trifonov, D. Müller-Schott - Beethoven
Concert // Musique Classique
Philharmonie de Paris
Gewandhausorchester Leipzig // Andris Nelsons // Anne-Sophie Mutter // Daniel Müller-Schott // Daniil Trifonov

Annulé

Ce concert est annulé. Vos billets vous seront remboursés.



Cat.6 : 10 EUR
Cat.5 : 30 EUR
Cat.4 : 60 EUR
Cat.3 : 85 EUR
Cat.2 : 100 EUR
Cat.1 : 125 EUR

22-11-2020 de 16:30 à 18:30


Gewandhausorchester Leipzig / Andris Nelsons / A.-S. Mutter, D. Trifonov, D. Müller-Schott - Beethoven
© © Gert Mothes


Ce concert est annulé. Vos billets vous seront remboursés.
Anne-Sophie Mutter, Daniil Trifonov et Daniel Müller-Schott sont les prestigieux solistes du Triple Concerto de Beethoven.


Ce concert est annulé. Vos billets vous seront remboursés.
Anne-Sophie Mutter, Daniil Trifonov et Daniel Müller-Schott sont les prestigieux solistes du Triple Concerto de Beethoven, œuvre de pur plaisir. En conclusion, Andris Nelsons dirige la Symphonie « Héroïque », initialement dédiée à Napoléon.

Le Triple Concerto date de 1803-1804, tout comme la Symphonie « Héroïque ». Dédié au prince Lobkowitz, certaines sources mentionnent qu’il était destiné à l’archiduc Rodolphe, ce qui pourrait expliquer la difficulté moindre de la partie de piano en comparaison de celles du violon et surtout du violoncelle, particulièrement sollicité. Dans cette œuvre presque sans nuage, les trois solistes échangent les thèmes avec un entrain et une joie communicatifs. Après que Beethoven eut joué à Ferdinand Ries une version au piano de sa Symphonie « Héroïque », ce dernier déclara, visionnaire : « Je crois que le ciel et la terre trembleront lors de son exécution. » Plus tard, le compositeur déchira la page de son manuscrit qui comportait la dédicace à Napoléon, furieux de sa proclamation comme empereur.

Lieu : Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie