Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
IMPORTANT / SUITE AU CORONAVIRUS ET ARRÊTÉ MINISTÉRIEL, TOUS LES ÉVÉNEMENTS SONT SUSPENDUS JUSQU'À NOUVEL ORDRE.
MERCI DE VOUS INFORMER AUPRÈS DE CHAQUE ORGANISATEUR.
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Festival de Jérusalem / Elena Bashkirova - Michael Barenboim - Mohamed Hiber - Gérard Caussé - Kyril Zlotnikov - Gyula Orendt - Schumann
Infos pratiques
le Mardi 25 Septembre 2018, 20:30 - 22:45
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

Programme à la gloire du plus fiévreux des musiciens. Que ce soit dans ses Lieder, dont il est l’un des maîtres, ou ses œuvres instrumentales majeures, Schumann hausse l’inspiration romantique à d...


Festival de Jérusalem / Elena Bashkirova - Michael Barenboim - Mohamed Hiber - Gérard Caussé - Kyril Zlotnikov - Gyula Orendt - Schumann
Concert // Musique Classique
Philharmonie de Paris
Elena Bashkirova // Michael Barenboim // Mohamed Hiber // Gérard Caussé // Kyril Zlotnikov // Gyula Orendt


Tarif unique : 18 EUR

25-09-2018 de 20:30 à 22:45


Festival de Jérusalem / Elena Bashkirova - Michael Barenboim - Mohamed Hiber - Gérard Caussé - Kyril Zlotnikov - Gyula Orendt - Schumann
© © Nikolaj Lund


Programme à la gloire du plus fiévreux des musiciens. Que ce soit dans ses Lieder, dont il est l’un des maîtres, ou ses œuvres instrumentales majeures, Schumann hausse l’inspiration romantique à d...


Programme à la gloire du plus fiévreux des musiciens. Que ce soit dans ses Lieder, dont il est l’un des maîtres, ou ses œuvres instrumentales majeures, Schumann hausse l’inspiration romantique à des sommets.

Avec les Liederkreis op. 24, Schumann est le premier compositeur à écrire d’après un cycle complet de poèmes de Heine, « ce poète dont la prose étincelle et lance des éclairs telle une pile électrique » (Berlioz). À propos des Liederkreis op. 39, Schumann écrivit en mai 1840 à sa muse Clara : «le cycle d’Eichendorff est probablement le plus romantique de tout ce que j’ai fait et contient beaucoup de toi. » Clara Schumann louait la fraicheur et la juvénilité du Quatuor pour piano et cordes. Quant au Quintette pour piano et cordes, jalon fondamental de la musique de chambre, il fit une vive impression sur Wagner : « je vois quel chemin vous voulez suivre, et puis vous assurer que c’est aussi le mien, là est l’unique chance de salut : la beauté. »
 

Lieu : Salle des concerts - Cité de la musique