Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Don Quichotte / Orchestre national d’Île-de-France - Case Scaglione - Johannes Moser - Strauss, Connesson, Ravel
Infos pratiques
le Mardi 26 Janvier 2021, 20:30 - 22:30
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

L’Orchestre National d’Île-de-France sous la direction de son directeur musical, Case Scaglione, dans un programme qui mêle musique germanique, avec Strauss, et française, avec Ravel et Connesson....


Don Quichotte / Orchestre national d’Île-de-France - Case Scaglione - Johannes Moser - Strauss, Connesson, Ravel
Concert // Musique Classique
Philharmonie de Paris
Orchestre National d'Ile-de-France // Case Scaglione // Johannes Moser


Cat.6 : 10 EUR
Cat.5 : 15 EUR
Cat.4 : 20 EUR
Cat.3 : 26 EUR
Cat.2 : 30 EUR
Cat.1 : 35 EUR

26-01-2021 de 20:30 à 22:30


Don Quichotte / Orchestre national d’Île-de-France - Case Scaglione - Johannes Moser - Strauss, Connesson, Ravel
© © Christophe Urbain / ONDIF


L’Orchestre National d’Île-de-France sous la direction de son directeur musical, Case Scaglione, dans un programme qui mêle musique germanique, avec Strauss, et française, avec Ravel et Connesson....


L’Orchestre National d’Île-de-France sous la direction de son directeur musical, Case Scaglione, dans un programme qui mêle musique germanique, avec Strauss, et française, avec Ravel et Connesson.

La saison 2019-2020 a été l’occasion pour le public parisien de découvrir Case Scaglione, qui a pris ses fonctions de directeur musical de l’Orchestre National d’Île-de-France en septembre 2019 et a dirigé à ce titre pas moins de cinq concerts à la Philharmonie. Le programme de cette soirée est taillé sur mesure par le chef américain qui a confié avoir commencé son exploration du répertoire à l’adolescence par, notamment, les poèmes symphoniques de Richard Strauss. La création de Guillaume Connesson, en résidence à l’ONDIF depuis 2019, apporte un contrepoint de choix à deux musiciens que le compositeur plaçait au premier rang de ses affinités et influences : Strauss, « pour la virtuosité », Ravel « pour la perfection de l’orchestration toujours au service de la beauté du discours musical », expliquait-il à Corinne Schneider en juillet 2019.
 

Lieu : Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie