Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
CONTREBRASSENS
Infos pratiques
le Mercredi 5 Mai 2021, 20:00 - 22:00
LE BAL BLOMET /// 33 Rue Blomet 75015 Paris
75015 Paris
Description

"Pauline Dupuy est devenue l’une des plus grands interprètes de Brassens. Tant que c’en est simplement bouleversant"


CONTREBRASSENS
Concert // Jazz
LE BAL BLOMET
Pauline DUPUY // Michael Wookey // Johan Farjot


Tarif réduit (-25 ans, sans emploi) : 15 EUR
Plein Tarif : 20 EUR
Billeteries :
Réservations

05-05-2021 de 20:00 à 22:00


CONTREBRASSENS


"Pauline Dupuy est devenue l’une des plus grands interprètes de Brassens. Tant que c’en est simplement bouleversant"


Pauline Dupuy nous fait redécouvrir Brassens sous un éclairage neuf. Révélant la saveur musicale de ses mélodies et la profondeur de ses textes, elle nous promène dans des histoires choisies autour de la femme…

Après avoir roulé sa bosse seule avec sa contrebasse, la chanteuse s’entoure àprésent de complices invités à nourrir Contrebrassens qui se marient avec merveille et justesse à la douceur et la sobriété de la contrebassiste. Brassens par une femme ? Georges en aurait fait une chanson, Pauline unspectacle.

Grand Prix de l’interprétation décerné par « les amis de Georges »

TTT Télérama » En exploitant toutes les sonorités, y compris cuivrées, de son instrument et en ralentissant le rythme de la plupart des chansons, elle redévoile la profondeur de textes magnifiques et met très en valeur toute leur humanité. » Marie-Catherine Mardi

« Pauline Dupuy est depuis devenue, malgré le nombre de postulants, l’une des plus grands interprètes de Brassens. Tant que c’en est simplement bouleversant. » Michel Kemper, nos enchanteurs. »

« Les chansons de Brassens, une femme et une contrebasse. Un pari audacieux relevé haut la main par une artiste étonnante (…) Avec talent et fraicheur. Avec respect et malice. Avec féminité. Et la surprise est magistrale. » Karine Prost, rue du théâtre