Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Beethoven Trios / Barenboim / Daniel Barenboim - Michael Barenboim - Kian Soltani
Infos pratiques
le Mardi 5 Janvier 2021, 20:30 - 22:35
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

Sous l’impulsion de Daniel Barenboim, ce deuxième concert consacré aux trios de Beethoven est dominé par « L’Archiduc ». Grandeur, éclat poétique des variations du mouvement lent, brillance du fin...


Beethoven Trios / Barenboim / Daniel Barenboim - Michael Barenboim - Kian Soltani
Concert // Musique Classique
Philharmonie de Paris
Daniel Barenboim // Michael Barenboim // Kian Soltani

Annulé

Sous l’impulsion de Daniel Barenboim, ce deuxième concert consacré aux trios de Beethoven est dominé par « L’Archiduc ». Grandeur, éclat poétique des variations du mouvement lent, brillance du fin...



Cat.6 : 10 EUR
Cat.5 : 20 EUR
Cat.4 : 32 EUR
Cat.3 : 47 EUR
Cat.2 : 62 EUR
Cat.1 : 72 EUR

05-01-2021 de 20:30 à 22:35


Beethoven Trios / Barenboim / Daniel Barenboim - Michael Barenboim - Kian Soltani
© © Harald Hoffmann


Sous l’impulsion de Daniel Barenboim, ce deuxième concert consacré aux trios de Beethoven est dominé par « L’Archiduc ». Grandeur, éclat poétique des variations du mouvement lent, brillance du fin...


Sous l’impulsion de Daniel Barenboim, ce deuxième concert consacré aux trios de Beethoven est dominé par « L’Archiduc ». Grandeur, éclat poétique des variations du mouvement lent, brillance du finale : tout est réuni dans cette œuvre prodigieuse.

Daniel Barenboim entretient un long compagnonnage avec les œuvres inscrites au programme de ces deux soirées : dès 1969, il les enregistrait en compagnie de Pinchas Zukerman et Jacqueline du Pré. Sans doute le plus célèbre de tous les trios pour piano, violon et violoncelle de Beethoven, le Septième doit son surnom à l’Archiduc Rodolphe, mécène, élève (le compositeur lui enseignait le piano), ami et dédicataire d’autres partitions majeures, comme la Missa Solemnis et la Sonate « Hammerklavier ». L’œuvre fut créée en 1814 : ce fut la dernière apparition du compositeur en tant que pianiste. Dans le précédent, écrit en 1808, Beethoven, selon Czerny, aurait utilisé dans le dernier mouvement des chants traditionnels croates découverts en Hongrie. Quant aux Variations « Kakadu », sur un air d’un opéra de Müller, la variété de leurs caractères en fait tout l’attrait.

Lieu : Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie