Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN


Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !
Profitez de l'agenda pour annoncer vos dates lives web !
Beethoven / Quatuor Ébène / Intégrale des quatuors à cordes
Infos pratiques
le Lundi 23 Novembre 2020, 18:30 - 19:35
Philharmonie de Paris /// 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
75019 Paris
Description

Changement d'horaire : suite à l'instauration d'un couvre-feu en Île-de-France, ce concert débutera à 18h30 au lieu de 20h30. Vos billets restent valables.


Beethoven / Quatuor Ébène / Intégrale des quatuors à cordes
Concert // Musique Classique
Philharmonie de Paris
Quatuor Ebène // Pierre Colombet // Gabriel Le Magadure // Marie Chilemme // Raphaël Merlin

Annulé

Changement d'horaire : suite à l'instauration d'un couvre-feu en Île-de-France, ce concert débutera à 18h30 au lieu de 20h30. Vos billets restent valables.



Cat.2 : 26 EUR
Cat.1 : 33 EUR

23-11-2020 de 18:30 à 19:35


Beethoven / Quatuor Ébène / Intégrale des quatuors à cordes
© © Julien Mignot


Changement d'horaire : suite à l'instauration d'un couvre-feu en Île-de-France, ce concert débutera à 18h30 au lieu de 20h30. Vos billets restent valables.


Changement d'horaire : suite à l'instauration d'un couvre-feu en Île-de-France, ce concert débutera à 18h30 au lieu de 20h30. Vos billets restent valables.
2020 coïncide avec le vingtième anniversaire du Quatuor Ébène. Sensible au message beethovénien, la formation place cette intégrale sous le signe du partage.

Deuxième volet de l’intégrale des quatuors de Beethoven que le Quatuor Ébène donne à la Philharmonie de Paris, dans le prolongement de la parution de son intégrale enre­gistrée en live à travers le monde. Le Troisième Quatuor est contemporain de la Sonate « Pathétique ». Brigitte Massin décrivait « un climat de rêverie méditative, comme une transcription musicale d’un état qui était souvent celui du musicien dans son adolescence solitaire. » Le Presto offre un contraste plein de vitalité. Si le Onzième Quatuor laisse transparaître une certaine inquiétude, ses dernières mesures, qui se souviennent de l’Ouverture d’Egmont, font preuve d’un sursaut d’orgueil. Le Huitième Quatuor se signale notamment par son mouvement lent, dont Beethoven disait qu’il fallait le jouer avec « beaucoup de recueillement » et que Czerny comparait à « une méditation sur l’harmonie des sphères devant le ciel étoilé, dans le silence de la nuit. » Son Allegretto utilise un thème russe que l’on retrouvera chez Moussorgski et Rachmaninov.

Lieu : Salle des concerts - Cité de la musique