Connectez-vous S'inscrire

Rencontre avec Maud de Cointet. Un sacré Coup de Théâtre du 15 au 20 septembre 2015 !


Maud de Cointet, fondatrice de l’Association Agitateurs de Rêves qui organise le Festival Coup de théâtre du 15 au 20 septembre à Annecy.


| Rédigé le Mardi 8 Septembre 2015 |

Maud De Cointet et Anne Habermeyer. ©FrançoisBlin
Maud De Cointet et Anne Habermeyer. ©FrançoisBlin
Comment est née l’idée de créer Agitateurs de rêves et la manifestation qu’elle organise ?
Je suis arrivée à Annecy en 2009, ayant toujours travaillé dans la fonction publique territoriale, j’aime vraiment l’engagement citoyen, l’implication pour ma ville. Je rêvais depuis longtemps de créer une association et j’ai été frappée par Annecy, son patrimoine, ce petit écrin… j’ai tout de suite eu cette intuition d’un festival à ciel ouvert. Comme je cherchais du travail, je me suis dit « Autant créer le job de mes rêves, même s’il ne me fait pas vivre ».

Vous aviez déjà une expérience dans le domaine associatif ?
Oui, mais pas comme directrice. Il fallait tout créer, trouver des bénévoles. J’avais travaillé dans la culture et mon mémoire de fin d’études portait sur le mécénat d’entreprise. J’ai toujours été intéressée à rabibocher la culture et les entreprises.

Les atouts d’Annecy ?
Un patrimoine, une ville village, la petite Venise des Alpes, des jardins  nombre de lieux qui ne demandent qu’à être redécouverts, à être détournés pour faire partie du quotidien. Cyrano sur le parvis de la Préfecture, par exemple. Bien sûr Cyrano à Bonlieu, c’est bien, mais sur le parvis du Préfet ça fait un vrai souvenir, un moment inoubliable. En fait, il fallait réveiller le côté carte postale que certaines personnes peuvent avoir d’Annecy.

L’esprit des Agitateurs de rêves ?
C’est d’apporter la culture au coin de la rue pour toucher, aussi, un public non averti. C’est important dans un monde où la spiritualité disparaît au profit du matérialisme. Le public, avec les bénévoles, on va le chercher, même s’il pense ne pas aimer le théâtre. On met tout le monde dans l’aventure, ceux qui n’ont pas de quoi se payer une place de spectacle, les jeunes, les ados qu’on met sur scène. Le public et l’équipe d’Agitateurs forment un vrai patchwork non conventionnel qui permet d’apporter la culture au coin de la rue. C’est ce que nous faisons cette année avec la très belle compagnie des Asphodèles, par exemple, qui va jouer un Dom Juan à Novel. Le curé participe à l’aventure, avec l’association Passage pour un couscous...

Move On et Maud de Cointet de tomber d’accord, la ville ne demande qu’à être secouée, à enrichir ce passé si riche qu’évoquait Michel Vinaver au château d’Annecy (voir la rubrique Chronitude ).

Les Agitateurs de Rêves se situent dans cette continuité dont Jean Rochefort m’a confié avoir attendu le réveil pendant quarante ans depuis la disparition de son ami Jean Vilar. J’aime dire que je ne suis compétente en rien donc capable de tout. On m’invite beaucoup dans les facs, d’autres structures où je parle du mécénat privé puisque Les Agitateurs fonctionne avec 85% de financement privé. Jean Rochefort dit que notre démarche devrait susciter du copier/coller dans beaucoup de villes de France.

Pourquoi avoir choisi le mois de septembre pour vos Coups de théâtre ?
Techniquement c’était l’un des créneaux disponibles, mais il coïncide surtout avec les Journées du Patrimoine qui collent parfaitement avec notre volonté de transmettre, de montrer du patrimoine littéraire et théâtral dans le patrimoine de la ville.

Et cette année il y a une nouveauté, la camioguinguette.
Le camion est le symbole de l’itinérance, le côté populaire, Loulou la Brocante, un vrai capital sympathie, l’esprit guinguette de rencontre avec les gens à l’ère Facebook. Un petit concert est programmé après chaque spectacle pour que les gens restent, puissent discuter avec les comédiens (qui dorment chez l’habitant).
Si Agitateurs existe, c’est aussi pour transmettre notre motivation à d’autres. La relève des bénévoles est déjà  là,  d’autres se diront « Pourquoi ne pas ouvrir des cafés-théâtres , donner plus de concerts dans les bars ? »

Maud déborde de passion et d’énergie et ce texte n’est qu’un petit extrait de notre rencontre. Si vous voulez réellement la découvrir, rien de mieux que d’assister au prochain coup de théâtre !!!

N’hésitez pas non plus à participer à l’aventure d’Agitateurs de rêves en lui apportant votre aide, votre soutien et un peu de votre énergie : www.agitateursdereves.org
 

Ponçage de la camioginguette par les bénévoles d'Agitateurs de rêves, été 2015
Ponçage de la camioginguette par les bénévoles d'Agitateurs de rêves, été 2015

Notez


Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

        


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut