Connectez-vous S'inscrire

FLORIAN PICASSO, l'artiste à 110% !


"Surprenante, mélodieuse et festive !" Voilà comment qualifier en trois mots la musique de Florian Picasso. Un show exceptionnel propre à sa personnalité. L'artiste a mis le feu au Pharaonic Festival ce vendredi 11 Mars 2016.
Move-On Magazine l'a rencontré pour vous.


| Rédigé le Vendredi 18 Mars 2016 |

FLORIAN PICASSO, l'artiste à 110% !
Fluidité des tonalités, animée par une modernité affirmée. Florian Picasso LE DJ à l'international, se laisse porter par son inspiration. Lorsqu'il se produit, il se donne à 110% pour son public. Ce vendredi 11 Mars devant plus de 5500 personnes,  au Festival Pharaonic l'artiste l'a très bien prouvé: "Ambiance incroyable ici ! Le public a tout donné. Ce qui a rendu la soirée mémorable !" La musique se révèle à lui "comme un art subjectif". Une réelle façon de s'affirmer et de se libérer. Avec générosité et humilité, Florian Picasso se confie à Move On Magazine. Let's Go !
 
Comment appréhendes-tu ton entrée sur scène avant chaque show ?
Tout d'abord, je me parle à moi- même en me répétant certaines phrases comme "Allez on y va, on va au charbon !". Un peu comme un rituel de boxeur. C'est très important pour moi de me motiver pour donner le meilleur de moi-même à mon public. En l'occurrence, ici au Pharaonic Festival, j'ai passé un super moment, le public a joué le jeu, et j'étais à 110% ! Juste énorme !
 
Te sens-tu proche de tes fans ? Comment vis-tu cette relation avec ton public ?
De nos jours il est assez important de rester communicatif. Nous faisons partie d'une génération qui s'appuie énormément sur les réseaux sociaux. Notre présence sur le web doit d'être active à 100%. On ne peut se permettre d'en donner seulement 20. C'est inconcevable ! Puisqu'on s'ouvre au public, en montrant notre Lyfe style, notre vie privée, je pense qu'il est important de garder cette proximité afin d'établir une relation de confiance,  et de sentir cette connexion lorsque je suis face à eux sur scène. Et ce soir c'était incroyable !
 
Raconte-nous, comment l'inspiration te vient ? Que se passe t-il dans ton esprit lorsque tu crées ?
Quand je suis en studio c'est un processus un peu plus long. Avec beaucoup de recherche, je pose les idées et mets en place ce qui me vient de manière très réfléchie. Et lorsque je joue, c'est le résultat de plusieurs heures de travail qui viennent se mêler
à la spontanéité de l'instant. C'est ce qui me fait vibrer ! Lorsque je suis sur scène comme ce soir, je laisse aller mes émotions pour donner le meilleur à mon public. J'ai en revanche été très flatté d'intégrer cette deuxième édition du Pharaonic. Depuis la première édition j'ai été séduit par l'idée ! J'ai donc accepté sans aucune hésitation. Et espère revenir l'année prochaine !
 
Quelle est ta philosophie dans la vie ? Te considères - tu comme un artiste engagé ?
Je reprends une citation de Machiavel qui me paraît essentielle et fondamentale pour avancer: "La fin justifie les moyens".
J'ai une vision très réaliste du monde dans lequel on vit. Lorsque je perçois certaines inégalités telles que les difficultés des agriculteurs, ou encore le terrorisme, je me sens comme désarmé. Et d'autant plus  lorsque j'allume la télévision.
Mon échappatoire pour transmettre des bonnes énergies dans ce monde difficile, c'est la musique. Elle est comme une sorte de catharsis. On va se défouler, on va oublier nos problèmes. Lorsque je joue j'ai envie de transmettre un message positif. Et comme ce soir, j'ai pu le constater le public a admis cette même philosophie pour ne vivre que l'instant présent.  C'est le genre de bon moment dont on se souvient le plus. Ça je vous le garantis. C'est que du bonheur. Voilà pourquoi je fais de la musique ! Alors oui je peux me considérer comme un artiste engagé pour la création !
 
Donc engagé pour la création. Alors justement parles-nous de tes projets pour cette année ?
Beaucoup pour cette année. J'ai pas mal de projets sur le feu que je préfère vous faire découvrir petit à petit.
Je ne peux malheureusement pas tout vous confirmer pour le moment. A part vous dire que 2016 est une année productive et bénéfique. J'essaie sans cesse de me renouveler. Parfois c'est difficile à suivre car la musique, ça se consomme comme les bonbons.
Nous sommes dans un créneau de mondialisation, les gens consomment sans arrêt. Voilà pourquoi il faut proposer de la nouveauté très souvent. Le public a cette soif de nouveaux morceaux et de se sentir de plus en plus proche de l'artiste, ce qui peut être un peu encombrant. Mais j'aime les challenges, alors je me dois de m'adapter et d'assurer mon identité musicale pour eux.
 
Notez


Joanna Louvet
Rédactrice et reporter pour Move-On Magazine. Une artiste dans l'âme ! En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Juillet 2017 - 23:07 Quand Jean-Louis Hourdin évoque Albert Cohen


        

Interview | Reportage TV

Recevoir la newsletter

Rechercher dans le site




L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            







Nos Reportages Photos Nocturnes
1Quentin Mosimann - Excenevex Beach Party 2016 - Copyright Move On Mag
2Quentin Mosimann - Excenevex Beach Party 2016 - Copyright Move On Mag
3Quentin Mosimann - Excenevex Beach Party 2016 - Copyright Move On Mag
10Quentin Mosimann - Excenevex Beach Party 2016 - Copyright Move On Mag
Pharaonic Festival - Vendredi 11 Mars 2016 - Chambéry
Pharaonic Festival - Vendredi 11 Mars 2016 - Chambéry
Pharaonic Festival - Vendredi 11 Mars 2016 - Chambéry
Pharaonic Festival - Vendredi 11 Mars 2016 - Chambéry
Inauguration Les Papeteries 2015 ©Lauriane3
Inauguration Les Papeteries 2015 ©Lauriane2
Inauguration Les Papeteries 2015 ©Lauriane1
Inauguration Les Papeteries 2015 ©Lauriane
BIG ALI
Dimitri Cortadelles
Photographes
White spirit -804
White spirit -781
White spirit -765

Revenir en Haut