Connectez-vous S'inscrire

Vive la vie Au Bureau !


Entretien avec David Le Fers qui dirige Au Bureau à Annecy


| Rédigé le Mercredi 4 Octobre 2017 |

David Le Fers gérant du Bureau Annecy
David Le Fers gérant du Bureau Annecy
Pourquoi les gens viennent-ils Au Bureau ?
C’est un lieu intemporel où tous les publics peuvent se retrouver. Des adolescents, beaucoup de lycéens par exemple, des adultes aussi bien que des personnes d’un certain âge...70, 80 ans. Nous avons deux dames âgées qui viennent régulièrement ; le mobilier, la décoration, l’ambiance leur conviennent. Chacun peut trouver ici de quoi être à l’aise.

C’est confortable, sobre, pas «tape-à-l’œil»
Le cuir, le bois apportent cette notion de confort avec des nuances nobles, chaleureuses. Le tout donne une impression de cocooning. On s’y sent bien.

Comment concevez-vous votre rôle à la tête de l’établissement ?
Je suis un chef d’orchestre avec deux univers bien distincts, la salle et la cuisine. Chacun doit fonctionner séparément et les deux doivent absolument fonctionner ensemble. Ce n’est pas simple, c’est même le talon d’Achille. Depuis toujours, la salle et la cuisine, traditionnellement, ne s’entendent pas. Pourquoi ? Nous avons tous besoin les uns des autres ! Nous sommes forcément liés ; alors pourquoi se compliquer les choses ?

Et quand ça marche bien, la clientèle le ressent.
Nous avons bien progressé cet été, bien que la tendance soit apparemment «discrète». De la dernière réunion est ressortie, soulignée par mes collaborateurs, la fluidité de nos relations comme clef de cette progression. J’ai recours à un cabinet extérieur pour nous permettre de travailler et de progresser en interne. J’avais besoin d’un regard extérieur. Nous allons demander aux cuisiniers de travailler en salle et aux gens de la salle de travailler en cuisine.  « Vis ma vie et tu me comprendras !»

L’un des thèmes actuels à la télé, dans les médias, partout est le bien-être au travail.
C’est le thème que nous développons nous aussi depuis une semaine ! Nous nous donnons deux ou trois mois pour développer une politique qui va développer le bien-être au travail.
La première étape est de le définir, d’avoir le même langage, la deuxième consiste à l’évaluer. Chaque collaborateur attribue une note sur 10 concernant son bien-être au travail.
Le but n’est pas d’avoir un 10 collectif mais de progresser. Je place toujours l’humain au cœur de mes entreprises.

Au Bureau Annecy
Au Bureau Annecy
Dans la salle, il y a en ce moment des gens devant des écrans d’ordinateurs, d’autres qui parlent affaire et puis des dessins d’enfants sont affichés sur un pan de mur. Ça résume un peu cette qualité d’accueil.
Les dessins sont le résultat d’un challenge mis en place au mois d’avril. Nous avions invité tous les enfants qui venaient avec leurs parents à faire un dessin. Trois tranches d’âge, un mini «The Voice» du dessin ! sur un mois, avec neuf récompenses à l’arrivée.

Alors de grandes carrières d’artistes peuvent débuter là !
Peut-être (rires). Il s’agissait en tout cas de faire partager un moment familial à nos clients en intéressant les enfants.

Vous travaillez à la qualité des relations en interne, aux relations avec les clients et il faut y ajouter le volet événementiel.
C’est l’ADN du concept Au bureau. Les événements en font partie intégrante. Les événements sportifs télévisuels, comme le PSG hier soir. Pour ces occasions, nous avons toujours un afflux de clients.

Qui se tiennent bien ?
Oui, nous n’avons jamais de débordement.

Petit à petit les clients voient comment ça fonctionne, quelles sont les règles et les respectent.
Nous avons appris à gérer quelques réactions testostéronées et nous faisons comprendre que nous ne voulons pas ce type de clientèle.
Pour revenir aux animations, la magie s’installe tous les premiers et troisièmes mardis de chaque mois avec Eddy qui déborde d’énergie et qui réalise des tours hallucinants.

Le rendez-vous concert va devenir une rencontre inévitable pour nos clients tous les vendredis, ce sera le «Happy Live» de 17h30 à 19h30, avec des artistes et des ambiances différents chaque fois, tous les univers musicaux. Ces événements permettront de marquer la fin de semaine, de se détendre.
L’animation Pocker continue tous les mercredis soirs. Deux tables sont dédiées aux amateurs avec une dotation qui prendra la forme d’une participation à une bonne table de Pocker lyonnaise pour les deux participants les mieux placés de ce trimestre.
Nous gardons ce qui fonctionne, ce qui plaît aux clients et nous cherchons aussi de nouvelles formules.

Au fond, Le bureau, c’est un peu la sécurité, le cocon mais avec des changements, des propositions nouvelles.
Ça vit ; il ne faut pas rester sur l’acquis.
 
Notez

Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 21:26 Eric Prowalski, un chef bien dans son assiette !


        



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

À découvir ! | Culture | Sport | Corporate | Nocturne



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos
Derniers Connectés
Equipe MOVE-ON MAG
Nâves MAISON DE LA MONTAGNE
Joseph AKA
Nacha DE WINNE
Delphine DUBOIS-FABING
RRP COMMUNICATION
Rémy WALTER
Théâtre RENOIR
Le Jardin DU GRAAL
Ufficio del Turismo Oulx  CULTURALPE
Move On Magazine : Eternelles Crapules lance un festival de street art parrainé par Julien Lopez https://t.co/O2Sqw0svnf https://t.co/V06W8tQKV8
Vendredi 20 Octobre - 21:26
Move On Magazine : Christine Rassat compose en cuisine et mijote du jazz https://t.co/KDWApAMi3T https://t.co/9MhyNCdhbd
Vendredi 20 Octobre - 16:55

Revenir en Haut