Connectez-vous S'inscrire

NACHLASS


Bonlieu Annecy propose au mois de mars NACHLASS créé par Rimini Protokoll, visible en ce mois de septembre 2016 au théâtre VIDY de Lausanne.


| Rédigé le Mardi 27 Septembre 2016 |

NACHLASS
Il paraît que, scientifiquement, le temps n’existe pas. Pourtant l’Homme ressemble fort à une machine à voyager dans le temps, celui des souvenirs, de la mémoire, celui de la transmission, l’avenir, et quand différentes dimensions temporelles se rencontrent, un peu comme à la fin du merveilleux Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez, on vit alors un moment inoubliable car l’éventail des dimensions temporelles nous touche inhabituellement, pleinement, bien au-delà de l’instant passé dans les espaces installés pour huit rencontres avec des personnes qui ont décidé de leur mort prochaine, ou qui se savent condamnées, ou qui envisagent que leur mode de vie peut provoquer leur mort à tout moment.

Un compte à rebours s’affiche au-dessus de chacune des portes qui ouvrent sur les pièces recréant l’univers de chaque témoignant .On y voit d’abord une sorte de compte à rebours vers la mort, mais c’est l’inverse qui se produit, le temps passé à partager le temps, le témoignage, le « testament » de chacun est marqué profondément par la vie. On vit là quelque chose de beau, bien au-delà de l’esthétique, de la religion, de la morale. La beauté qui s’en dégage relève de la sérénité, de la plénitude, de l’adéquation absolue entre l’espace, le message et la VOIX. Ces voix font vibrer en nous  ce qu’il y a de plus profond, de plus humain, touchant à la fois l’intelligence, le cœur et les tripes.

   Il ne s’agit même pas de dire si on a aimé ou non, si c’est beau ou pas car Nachlass est d’un autre ordre, on vit et partage  un moment qui fait résonner simplement, tendrement ce qu’il y a de plus profond en soi. Ce moment, la qualité des regards échangés montre qu’on le partage aussi avec les autres invités. Invités, oui, car Nachlass fait de nous plus que des spectateurs.

Au fil des jours, l’empreinte laissée par ces rencontres s’installe encore plus profondément et déclenche une véritable discussion avec soi-même , donc avec l’AUTRE.

Le sous titre de Nachlass est « Pièces sans personnes ».

 « Sans personnes » mais d’une plénitude qui vous accompagne longtemps.
    

Notez


Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

        


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut