Connectez-vous S'inscrire

Musilac fête ses quinze ans !


Encore plus d’émotions cette année, sur 4 jours de Festival.

AMINATA FALL contribue au succès de Musilac depuis sept ans, elle a bien voulu répondre aux questions de Move-On Magazine.


| Rédigé le Jeudi 29 Juin 2017 |


Aminata Fall ©Fred Fouché
Aminata Fall ©Fred Fouché
Aminata, Musilac fête ses 15 ans cette année !
15 ans, oui, puisque Musilac est né en 2002, et ce sera donc la 16° édition.

15 ans c’est normalement l’adolescence, mais pour un festival, c’est une forme de maturité. C’est bien rodé ?
On commence effectivement à prendre le pli. Personnellement, ce sera ma 7° édition. D’après les témoignages des uns et des autres et particulièrement de Rémi Perrier qui a créé Musilac, le festival a bien grandi mais chaque nouvelle édition est un pari. C’est un éternel recommencement parce qu’on accueille des équipes artistiques nouvelles, le public nous suit plus ou moins fidèlement. On recommence donc chaque été sans avoir de certitudes parce qu’on est tributaires de la conjoncture, de la météo, de la disponibilité des artistes. C’est chaque fois une nouvelle aventure.

Vous proposez cette année 47 groupes ou artistes sur quatre jours.
Quatre jours au lieu de trois cette année pour fêter nos quinze ans et prolonger la fête avec nos festivaliers.

Avec un bel équilibre entre les artistes français, étrangers, les différentes couleurs musicales.
Oui, je vois comment Rémi construit le puzzle de la programmation. Il propose des artistes pluri générationnels pour que Musilac s’adresse à des publics variés, familiaux. On a des artistes « gold », des générations précédentes, comme Midnight Oil ou Lee Fields, l’un des derniers soul man américains, Texas qui vient de sortir un nouvel album… des artistes connus des plus âgés mais qui sauront parler aux jeunes ; il y a aussi la nouvelle génération déjà reconnue, notamment Petit Biscuit dont l’ascension est fulgurante, Kungs également... et la génération entre 25 et 35 ans est aussi présente avec Phoenix, Justice… Il y a donc la volonté de proposer plusieurs générations et aussi plusieurs esthétiques, de la soul en passant par Calypso RoseJamiroquaiSting. Ce qui fait que si quelqu’un vient sur une journée pour un style ou un artiste, il lui sera possible d’en découvrir et d’aimer d’autres. Le 14 juillet, par exemple, Sting va côtoyer Ibrahim Maalouf.

Quelqu’un me disait qu’un festival c’est du boulot toute l’année, pour quelques jours d’événement, mais qu’après il en reste des relations et des souvenirs. Qu’en pensez-vous ?
C’est exactement ça. De longs mois de préparation pour une seconde bouillonnante, tourbillonnante au point qu’on ne se rend pas compte que les trois ou quatre jours sont passés, et après, des souvenirs. Je me rappelle mon premier souvenir à Musilac, en 2010. Indochine était programmé. J’étais en pied de scène pour accompagner les photographes et j’ai été frappée par le regard des fans en première ligne, devant la scène et Nicolas Sirkis. J’ai été frappée par cet échange entre le public et les artistes sur la scène. C’est indescriptible et on a travaillé si longtemps pour ça !

Finalement la passion fait que c’est plus qu’un travail.
Oui. Même si certains considèrent qu’un grand festival comme Musilac est un peu une usine qui accueille des artistes très connus, chaque édition est un recommencement. Chaque concert est différent, particulier, la somme d’une infinité de petites choses. Et je sens la petite appréhension d’un artiste qu’on accompagne sur scène, quelle que soit son expérience et sa carrière. Musilac représente beaucoup de travail, de stress, de fatigue mais aussi beaucoup d’émotion avec la récompense d’une belle rencontre entre l’artiste et le public.
 

Notez


Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Septembre 2017 - 00:21 Annecy Cinéma Italien, c’est parti !!!

Dimanche 10 Septembre 2017 - 15:47 Musilac nous réserve bien des surprises !


        


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut