Connectez-vous S'inscrire
Move-On Magazine / Actu, Agenda & Billetterie de vos Sorties! #BONPLAN

Double anniversaire pour le CAUE de Haute-Savoie


L’îlot-S fête ses dix ans, relié à l’archipel quarantenaire des CAUE de France


| Rédigé le Lundi 17 Juin 2019 |

Pour l’occasion le public s’était réuni sur l’esplanade de l’îlot-S où se sont succédé discours, animations, spectacle dans une ambiance conviviale.
M. Joël Baud-Grasset ,président du CAUE Haute-Savoie recevait Jérôme Gatier, chargé de mission au Ministère de la transition écologique et solidaire, M. Christian Monteil, M. Jean-Luc Rigaut et M.Pierre Lambert, préfet de Haute-Savoie.
                                                                                                                                                                             Dans un premier temps, Monsieur Jérôme Gatier rappelle les enjeux actuels.
Le thème de la transition énergétique, né du Grenelle de l’environnement survit aux changements politiques.
Le Grenelle 2015 reste la référence non seulement française mais européenne. Tous les pays de l’Europe doivent appliquer les mêmes directives issues de concertations communes.
L’un des enjeux consiste à diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre liés au activités humaines à l’horizon 2050 en partant des chiffres relevés en 1995. En France, il a été décidé de diviser par huit ce nombre en ce qui concerne le bâtiment et l’immobilier.
Alors ministre, Nicolas Hulot avait placé la barre encore plus haut, souhaitant atteindre le niveau zéro émission grâce à un système de compensation.
L’impact environnemental provoqué par la construction d’un bâtiment est pratiquement aussi important que celui qui découlera ensuite de toute son utilisation. Ainsi, 1% de nouveaux bâtiments représente 20 à 30% de l’ensemble des effets de serre d’une année.
 
Il faudra donc apprendre à construire avec plus de parcimonie et envisager de faire évoluer les bâtiments existants. La biodiversité, l’économie circulaire, des solutions techniques peut-être moins pointues mais moins coûteuses et plus adaptés aux utilisateurs font partie du cercle vertueux à mettre en place.
 
Et afin de convaincre, il vaut mieux avoir un discours positif qui mette en avant le confort, la valorisation du patrimoine, l’esthétique.
La construction du bâtiment qui abrite le CAUE de Haute-Savoie répond parfaitement à ces exigences.

Un festival de personnalités
Un festival de personnalités
Comme les qualités oratoires du Préfet de Haute-Savoie ne sont plus à démontrer, nous lui posons quelques questions.

Monsieur le Préfet, l’anniversaire du CAUE ce soir, la CleanTech dans quelques jours. C’est un cercle vertueux et vous devez être un homme heureux.
Et il était question ce matin de la préservation du foncier agricole et naturel. Oui, je suis un Préfet heureux parce qu’aujourd’hui les messages passent et qu’on s’accorde pour considérer qu’il faut préserver l’identité foncière, paysagère, architecturale très réelle de la Haute-Savoie et faire attention à ne pas commettre d’erreurs irréparables.

Avec la passion que vous mettez dans vos interventions, on a pratiquement l’impression que vous êtes un Savoyard de naissance.
Je ne suis pas un Savoyard de naissance mais j’ai toujours été attaché à la qualité des paysages, dans mes différents postes et dans ma vie personnelle. Je suis originaire du Limousin où la tradition paysagère est forte aussi et ancienne, depuis Turgot.

   A défaut d’être Savoyard de naissance (sourire) on le devient en exerçant les fonctions qui sont les miennes, au moins à titre provisoire. On s’immerge dans le territoire, on s’imprègne de ses enjeux et on essaye de concilier tous les points de vue : c’est comme ça que je considère mon rôle.
[ Parler de concilier les points de vue quand il est question de paysage, quoi de plus approprié ?]
Mickael Jakob, sous la direction de qui a été réalisé le livre « Prises de vue », rappelle, à propos de l’exposition présentée par le CAUE actuellement :

La présence de ces photos nous rappelle que nous sommes en ville mais au sein d’un territoire. Ce n’est que quand les deux connaissent un dialogue fertile et intelligent qu’existent la paix et la prospérité. C’est le sens de la fresque du bon et du mauvais gouvernement réalisée à Sienne par Ambrogio Lorenzetti au 14° siècle.
Les paysages naissent de ce dialogue qu’illustrent les photos présentées dans cette exposition.

Et, pour conclure, est-ce un néologisme ? il a été question de grenellisation.
 

Dialogue ville//campage en photo
Dialogue ville//campage en photo

Autour de l'Ilot-S, la plage!
Autour de l'Ilot-S, la plage!
   < PDF version Papier < PDF version Papier      
Notez




Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
High Five Festival 2018- ©HHF
Tomorrowland Belgium 2018 ©julienduval
Les Médiévales d'Andilly 2018 ©Wooloomooloo
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre