Connectez-vous S'inscrire

Un vrai concentré d’automates vendredi 4 décembre sur la scène de Bonlieu


Concert de Stephan Eicher Und Die Automaten


| Rédigé le Samedi 5 Décembre 2015 |

    Un spectacle autant qu’un concert . Stephan Eicher en chef d’orchestre, maître d’œuvre pour une soirée endiablée, sensuelle, rythmée, accompagnée par la voix douce, métallique, éraillée, inimitable d’un Stephan Eicher qui donne vie aux automates composant son orchestre et qu’il  habille de son humour. Il n’hésite pas à présenter ses « musiciens » : « Au piano, le piano, à l’accordéon…l’accordéon, à la batterie…la batterie », avec un morceau de bravoure de chaque instrument. On pourrait ajouter « Au public, le public ; au Stephan Eicher, le Stephan Eicher ». Le public retrouve les airs qu’il aime, d’autres plus récents dans une version assez explosive.

   L’humour de Stephan Eicher pousse le bonhomme suisse à payer ses impôts en France ! Inimitable comme musicien , chanteur et…citoyen ?

   Et puis , savoir que l’un de ses paroliers est l’écrivain Martin Suter est un gage de classe , de distinction et d’humour délicat.
Notez

Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Novembre 2016 - 22:29 Miossec en concert, nous transporte dans son univers !


        


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut