Connectez-vous S'inscrire

Quand l’animation nous enchante !


La réalité proposée par les films d’animation ne deviendra-t-elle pas bientôt plus réelle que celle des films réalisés "normalement" ?


| Rédigé le Jeudi 15 Juin 2017 |

Affiche Festival international du film d'animation Annecy 2017 ©llustration : Ugo Bienvenu & Kevin Manach
Affiche Festival international du film d'animation Annecy 2017 ©llustration : Ugo Bienvenu & Kevin Manach
Lors de la soirée d’ouverture de ce Festival 2017 du cinéma d'animation, Marcel Jean a conclu la projection d’un court métrage présenté par Sacrebleu Productions  par « Ce qu’il y a de bien avec l’animation, c’est qu’on peut tourner un film dans un train sans craindre qu’il y ait une grève. » Au-delà de l’humour et de la pique à l’égard des acquis sociaux français, la formule fait réfléchir.

Le même jour, dans la matinée, Sunao Katabuchi, réalisateur  de Dans un recoin de ce monde, déclarait en conférence de presse que l’animation lui avait permis de coller au plus près la réalité historique, à la manière d’un documentaire, ce qui n’aurait pas été possible autrement.
 
Téhéran Tabou ? En plus de toutes les qualités du film, le spectateur est sensible à tous les détails, bien plus que dans un film réalisé « normalement. » Normal ? La réalité proposée par les films d’animation ne deviendra-t-elle pas bientôt plus réelle que les autres ? Ne rendra-t-elle pas les réalisateurs tout puissants ?
 
On note tout de même avec une pointe de soulagement que les films les plus appréciés sont souvent ceux qui à la technique mêlent une véritable inspiration. Les œuvres des artistes chinois exposés au musée/château d’Annecy illustrent à la perfection cette vision des choses.
Dans son Autoportrait en allégorie de la peinture (17° siècle), Artemisa Gentileschi nous montre que la peinture est affaire de technique, d’inspiration et de cœur.

Jacques Prévert, dont on connaît la contribution au film Le roi et l’oiseau, livre à sa manière sa « recette » dans Pour faire le portrait d’un oiseau. Il y est question de technique, d’inspiration, d’œuvre qui chante ou non…de 
                                                                                                                                                                      « Peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
La poussière du soleil
Et le bruit des bêtes de l’herbe dans la chaleur de l’été… »
Ne serait-ce pas le propre de l’animation de rendre possible et sensible l’impossible ?
Notez


Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 15:47 Musilac nous réserve bien des surprises !


        


Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature

Nos Reportages Photos Cuturel
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115
DHBS - Morillon 2017 © Wooloomooloo
Glisse en coeur 2017 © Wooloomooloo 76
Carnaval venitien annecy 2017 ©Paul Rassat
38 Dragon Boat 2016 © Wooloomooloo
Digital x Outdoor Annecy 2016 © Gilles Reboisson
Sosh_Big_Air_2016_Finals-lifestyle-public
36- 5ème SUP Open Race du Lac d’Annecy 2016 - Copyright Wooloomooloo
1Quentin Mosimann - Excenevex Beach Party 2016 - Copyright Move On Mag
1maserati riva
Soirée IPAC Entreprise 18/05/16 ©wooloomooloo
9au bonheur des momes 2016
SG1L5066bbb

Revenir en Haut