Connectez-vous S'inscrire

Miossec en concert, nous transporte dans son univers !


Du tonnerre, de Brest et d'ailleurs

Il faut battre le mammifère tant qu’il est chaud...


| Rédigé le Dimanche 13 Novembre 2016 |

Miossec en concert, nous transporte dans son univers !
Chantant son dernier album Mammifères, Miossec nous invite à faire le chemin avec lui dans son univers mental, poétique, musical, rythmique, à battre avec lui le mammifère tant qu’il est chaud car « la mémoire est carnivore ».

Voyage entre le passé (« Où sont passés nos rêves ? ») et l’avenir (« L’avenir est tellement brillant qu’on ne peut plus se voir dedans ») car le présent est sur scène, à partager un voyage dans une multitude d’émotions, voyage qui commence par « On y va », continue par « On court » et se développe de nostalgie en espoir, de mélancolie en attente.

Les paroles et les chansons de Miossec sont un chant d’espoir par-delà la fragilité de la vie car « On peut se raccrocher à la poésie » sur un envol musical qui supplante la lucidité.

Le violon papillonne, crée des arabesques pendant que les guitares et les claviers s’entêtent et qu’un cœur bat, s’emballe , explose. La voix doublement grave de Miossec permet ces envols, cette légèreté entêtante qui s’enrichit à ce contraste, point/contrepoint, champ/contre champ dans le même univers sonore et poétique.

Du Philippe Léotard, du Léo Ferré et beaucoup de Miossec avec une bonne touche de politique « La mélancolie n’est pas capitaliste/ C’est même gratuit pour les perdants. »

On sort de ce concert sonné, exalté, charmé, bourdonnant d’émotions.


Voir toutes les dates de concerts : www.christophemiossec.com

Mirabelle Gilis
Mirabelle Gilis
Quelques mots échangés avec Mirabelle Gilis (violon et mandoline)
Comment nous avons commencé à jouer ensemble ? On se connaissait depuis une semaine . On a joué ensemble dans une cave de Ménilmontant huit heures d’affilée, chez des Kabiles. Christophe improvisait des textes et composait des musiques avec la guitare. Johann Riche à l’accordéon et moi improvisions par-dessus. C’est venu comme ça.

Votre jeu apporte une forme de légèreté à la gravité de Miossec.
Il n’est pas que grave. C’est quelqu’un de joyeux, drôle, qui a beaucoup d’humour. Le monde est déjà plombé par les politiciens, il ne veut pas le plomber davantage, d’où cette musique vivante qui dégage de la force pour soutenir le moral de la gauche (rires).

L’accueil du public est enthousiaste.
Ça tient chaud. On a choisi de ne pas avoir de batterie, ce qui fait qu’on est un peu tous en guerre pour jouer un truc humain et chaud, mais ce n’est jamais gagné. Tous les jours c’est un combat .
[Combat gagné haut la main non pas par KO mais par adhésion totale du public]

Notez


Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

        


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut