Connectez-vous S'inscrire

MAGALI CROSET CALISTO, Sexologue


Rencontre avec Magali Croset Calisto, sexologue, spécialisée dans la prise en charge des addictions, écrivain….


| Rédigé le Vendredi 27 Février 2015 |

MAGALI CROSET CALISTO, Sexologue
Vous êtes passée des études de Lettres à la sexologie. Pouvez-vous nous  expliquer comment et pourquoi ?
      C’est une longue histoire. L’idée de devenir sexologue est arrivée très tôt dans ma vie, onze, douze ans. J’avais une fascination pour ce mot. En cours, un camarade avait dit « On ne devrait pas faire des cours de biologie, mais de sexologie. » L’idée s’est renforcée quand j’ai lu « Les liaisons dangereuses ». C’était vraiment l’univers qui m’intéressait comme sujet  éventuel pour mes futures études de Lettres. Ce qui se joue dans l’âme et dans le corps. La sexologie se situait d’emblée au carrefour de l’âme et du corps. En France, il n’y avait pas de diplôme de sexologie à l’époque. J’ai considéré que des études de Lettres constitueraient de bons préliminaires à la sexologie. Lou Andréas Salomé, Freud, ensuite je me suis orientée vers l’art surréaliste, le corps de la femme dans la peinture et la littérature pour terminer par un doctorat consacré à l’érotisme dans le surréalisme.

Ce qui ressort de vos écrits, ce sont vos préoccupations féministes, féminines ?
      J’ai bien lu les féministes, mais je ne m’en revendique pas. Je partage beaucoup de leurs points de vue mais je me situerais plutôt dans le post féminisme d’aujourd’hui. Un engagement pour la cause des femmes – il y a encore une femme qui meurt tous les trois jours sous les coups de son mari – et en même temps les hommes doivent être là aussi. Ce n’est pas un combat, mais un partage pour l’amélioration de l’humanité.

Votre thèse de doctorat - soutenue il y a dix ans - s’avère demandée et sera publiée dans quinze jours, mais ce qui nous occupe aujourd’hui, c’est votre livre « SEXO  Petit guide de sexologie et des pratiques sexuelles d’aujourd’hui » paru en août 2014.
      Après mon doctorat, j’ai été enseignante à l’université pendant presque douze ans. Je suis aussi partie travailler en Italie dans la culture et quand je suis revenue à Annecy, ma ville d’origine, je me suis dit que c’était le moment. Je me suis formée en sexologie à Genève. Je me suis spécialisée dans toutes les addictions, même pathologiques de notre société.
       
      Je suis partie d’un constat. La sexualité et ses représentations prennent une place de plus en plus importante dans notre société et dans les médias, mais seulement très peu d’ouvrages à prix abordable et à destination du grand public offrent dans le même temps aux lecteurs : et un lexique de la sexologie en tant que discipline scientifique, et un lexique de la sexualité et des pratiques sexuelles d’aujourd’hui (telles qu’un sexologue peut en entendre parler dans son cabinet par exemple).
 
      Mon guide SEXO se veut donc une invitation « agréable et utile » aux représentations de la sexualité dans notre société.
 Il se présente comme un miroir à trois faces exposant :
 - le vocabulaire des sciences sexologiques (« dysphorie de genre », « anéjaculation »,  « dysfonctions érectiles », « DSMV »…)
 - le vocabulaire utilisé dans un cabinet de consultations en sexologie (« frigidité », « impuissance », éjaculation précoce », « perte de libido »)
 - le vocabulaire des médias (« kinbaku », « bougies de massages », « pole dance »)
 
      J’ai voulu écrire ce petit guide comme l’on ouvre une porte sur un univers plus ou moins connu, mais assurément rempli de surprises et de curiosités.
 
Comment définiriez-vous la sexologie ?
      On en parle de plus en plus. Il y a des rubriques sexo partout. C’est l’étude de la sexualité et des représentations de la sexualité dans notre société. Cela m’a passionnée parce que ça regroupe une multitude de domaines : du médical évidemment, du neurologique, des approches thérapeutiques, la psychanalyse, l’hypnose, la pleine conscience ,l’art, la littérature, le droit, la législation… la sexologie se situe au cœur de l’humain et de la société.

Puisque vous associez la sexologie à d’autres domaines, je vous propose de procéder à d’autres associations.

Sexe et liberté ?
Mai 68. Je n’y étais pas, je n’étais pas née, dommage !
Sexe et travail.
Législation par rapport aux travailleuses du sexe. On voit la différence de législation entre la France et la Suisse où elles peuvent travailler dans de bonnes conditions. Du coup, il y a moins de violence.
Sexe et pouvoir
Il y a une grande « triade » entre l’argent, la sexualité et le pouvoir. Pour Saint Augustin, il y a trois formes de libido. La libido sciendi, la soif de savoir, une curiosité de vie ; ensuite la libido sentiendi, celle des sens, la sensualité qu’on retrouve dans la sexualité, et la libido dominendi, celle du pouvoir, de la domination. Pour Saint Augustin, ces trois types de libido sont corrélées et leur combinaison évolue en permanence. Le pouvoir peut y contribuer.
Sexe et morale.
Il y a la morale d’Etat, l’éthique et la morale subjective. C’est donc un vaste sujet. Il nous faudrait davantage de temps pour questionner les normes.
Sexe et plaisir.
Si les deux sont corrélés, c’est parfait.
Sexe et provocation. Votre blog propose un article sur Mac Carthy.
Ça fonctionne aussi ensemble si l’on veut sortir des sentiers battus.

Puisque votre Guide s’intéresse à notre époque, qu’est-ce qui la caractérise ?
      C’est une époque très addictive. En consultation, c’est vraiment la demande principale. Des personnes viennent me voir pour addiction à la cyber-pornographie. L’impact d’internet a vraiment changé la donne, surtout pour les ados et les jeunes adultes. Ceci crée un effet de comparaison, l’angoisse de performance. Il existe une course à la performance dans notre société qui se retrouve au cœur même de la sexualité.
Pour les enfants et les adolescents qui voient parfois des images pornographiques même contre leur gré, leur imaginaire ne va pas correspondre à une recherche personnelle mais se construira par rapport à ces images. Tout arrive très violemment, précocement. Les parents et les professionnels de la santé ont un rôle à jouer pour faire de la prévention.

Un ouvrage en cours ?
      L’écriture est ma passion. Je viens de terminer un roman. J’espère le voir publié à la fin de 2015. J’y tiens beaucoup. Je m’intéresse aussi aux typologies de couples dans notre société, en particulier une dont on ne parle pas beaucoup, c’est le polyamour, le fait d’aimer plusieurs personnes en même temps. Jules et Jim… C’est un ouvrage en cours qui me demande du temps et de nombreux témoignages.

Et certainement des occasions de vous revoir.


Propos recueillis par Paul Rassat

MAGALI CROSET CALISTO, Sexologue
Notez

Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

        


Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature

Recevoir la newsletter

Rechercher dans le site




L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      







Nos Reportages Photos Cuturel
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115
DHBS - Morillon 2017 © Wooloomooloo
Glisse en coeur 2017 © Wooloomooloo 76
Carnaval venitien annecy 2017 ©Paul Rassat
38 Dragon Boat 2016 © Wooloomooloo
Digital x Outdoor Annecy 2016 © Gilles Reboisson
Sosh_Big_Air_2016_Finals-lifestyle-public
36- 5ème SUP Open Race du Lac d’Annecy 2016 - Copyright Wooloomooloo
1Quentin Mosimann - Excenevex Beach Party 2016 - Copyright Move On Mag
1maserati riva
Soirée IPAC Entreprise 18/05/16 ©wooloomooloo
9au bonheur des momes 2016
SG1L5066bbb

Revenir en Haut