Connectez-vous S'inscrire

Je ne suis pas un héros


Après les tragédies de janvier et novembre 2015...


| Rédigé le Vendredi 20 Novembre 2015 |

Je suis Charlie, Je suis Paris, Je suis Berlinois, Je suis un héros
 
Non, je ne suis pas un héros, comme dans la chanson. Non. L’image qu’on se fait de l’héroïsme relève du spectaculaire, de l’exceptionnel alors qu’il faut vivre chaque jour.

Il aura fallu les attentats de janvier 2015 puis ceux de novembre pour réaliser que nous partageons de vraies valeurs, qui nous unissent dans un mode de vie, une façon de partager, de ressentir quand on nous parle depuis des années des valeurs, de la valeur travail…

Il aura fallu de l’adversité, des tragédies pour que nous ressentions ce que chaque jour devrait être, cet attachement à être ensemble plus fort que l’application à exclure, cet attachement qui traduit l’épanouissement d’une culture, d’une civilisation alors que le repli sur soi ne peut constituer qu’un échec.

Ne soyons surtout pas des héros, sinon du quotidien.

Deux paraboles, à mon sens, pour illustrer ce propos. D'abord, celle de la grenouille plongée dans un récipient d’eau mis sur le feu. Température idéale au début, qui grimpe ensuite , mais la grenouille paresse, se détend et est incapable de réagir quand l’eau se met à bouillir (différentes versions existent). Le tout petit livre de Franck Pavloff, ensuite, Matin brun, publié aux éditions du Cheyne (20 pages). De la difficulté de réagir quand il est trop tard, car on n’a pas été assez vigilant et responsable face au totalitarisme.
 

À lire et relire, sans modération...
À lire et relire, sans modération...
Le poème de Martin Niemöller enfin, pasteur qui fut interné à Dachau
 
Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.
 
Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester
 

N’attendons pas de tragiques événements pour vivre et partager notre culture, pour nous montrer accueillants et solidaires.
 
> La Ville d'Annecy rendra hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier lors des intermèdes du spectacle de lumière projeté sur la façade de l'hôtel de ville. Le lancement de cette mise en lumière aura lieu ce vendredi 27 novembre à 18h.
Notez


Paul Rassat
Rédacteur et Reporter chez Move-On Magazine En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Octobre 2017 - 14:06 Jean Rochefort ou la contre moustache


        


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Interview | Portrait | Reportage | Festival | Concert | Exposition | Spectacle | Théâtre | Cinéma | Conférence | Littérature



Recevoir la newsletter

L'actualité par mots-clés




L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Ajouter mon événement à l'agenda gratuitement !





Nos Reportages Photos Cuturel
Sosh_Big_Air_2017__lifestyle_tanner_hall_071017_
Fête du Lac Annecy 2017 © Jean-Marc Favre
Pharaonic 2017 - Bob Sinclar - Big Ali ©Lempens
Jean Sulpice ©jean-Marc favre
Espace 55 Burquier © Wooloomooloo
Inauguration La Cour de l'Abbaye 6 Avril 2017 © Damien Tiberio
Legendes du ski Francais © Wooloomooloo 115

Revenir en Haut